Zimbabwe : l'ex-capitaine de cricket dans un scandale de matchs truqués

Brendan Taylor a admis lundi avoir pris de l'argent à des truqueurs de matchs qui ont essayé de le faire chanter pour manipuler des matchs internationaux avec une vidéo secrète de lui consommant de la cocaïne.

© Anjum Naveed/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.

L'ancien capitaine de cricket du Zimbabwe, Brendan Taylor, a admis lundi avoir pris de l'argent à des truqueurs de matchs qui ont essayé de le faire chanter pour manipuler des matchs internationaux avec une vidéo secrète de lui consommant de la cocaïne lors d'une visite en Inde en 2019.

Brendan Taylor a déclaré que le Conseil international du cricket était sur le point de lui imposer une "interdiction de plusieurs années" et qu'il avait décidé de publier sa déclaration en amont. Même s'il a accepté 15 000 dollars, Brendan Taylor a déclaré qu'il n'avait jamais truqué ou manipulé de matchs.

Le batteur de 35 ans, qui s'est retiré du cricket international fin 2021, a déclaré avoir été invité en Inde pour discuter d'une opportunité de parrainage en octobre 2019. Lors d'un dîner avec des hommes d'affaires, on lui a proposé de la cocaïne et il a "bêtement mordu à l'hameçon".

Règles anti-corruption

Le lendemain matin, "les mêmes hommes sont entrés dans ma chambre d'hôtel pour me montrer une vidéo prise de moi la nuit précédente en train de prendre de la cocaïne et m'ont dit que si je ne participais pas au trucage des matchs internationaux, la vidéo serait rendue publique", a-t-il déclaré.

L'ancien capitaine zimbabwéen devait accepter les 15 000 dollars comme "dépôt" pour qu'il puisse arranger les matchs, 20 000 dollars supplémentaires lui étant promis une fois le "travail" d'arrangement effectué. Il a toutefois mis quatre mois pour signaler l'incident à l'ICC et a accepté que c'était soit contraire aux règles anti-corruption du cricket.

Centre de réhabilitation

Brendan Taylor de declarer qu'il accepterait ainsi "humblement" l'interdiction de l'ICC "et espère seulement que mon histoire sera utilisée comme un moyen d'encourager les joueurs de cricket à signaler toute approche illicite le plus tôt possible". Brendan Taylor a également déclaré qu'il s'inscrirait mardi dans un centre de réhabilitation "pour être "clean" et remettre ma vie sur les rails".

Et d'ajouter : _"Je me dois à moi-même et à ma famille de devenir "clean" et de les faire passer en premier. J'ai laissé une substance prendre le contrôle et altérer ma vision, ma morale et mes valeurs et il est temps que je donne la priorité à ce qui compte vraiment." _Il a ajouté qu'il prenait également des médicaments pour traiter des problèmes de santé mentale et qu'il vivait "l'enfer" depuis des années à cause de ses problèmes avec "les drogues et les stupéfiants".

Congé sabbatique

Brendan Taylor a joué 34 tests matchs, 205 matches internationaux et 45 matchs T20 pour le Zimbabwe au cours d'une carrière de 17 ans de 2004 à 2021, bien qu'il ait pris un congé sabbatique de trois ans des internationaux en 2015 pour jouer au county cricket en Angleterre. Il a été capitaine de 2011 jusqu'à son départ pour l'Angleterre.

Brendan Taylor est l'un des meilleurs joueurs du Zimbabwe et est quatrième sur la liste des meilleurs coureurs du pays en test cricket et deuxième sur la liste des ODI du Zimbabwe.

Son aveu intervient près d'un an après que l'ancien entraîneur du Zimbabwe, Heath Streak, ait été banni pendant huit ans pour avoir enfreint le code anti-corruption du cricket. Heath Streak a été suspendu en raison de sa relation avec un homme d'affaires indien qui cherchait à obtenir des informations privilégiées à des fins de paris illégaux en le soudoyant avec des cadeaux, notamment des Bitcoins et un iPhone pour sa femme.

Zimbabwe : l'ex-capitaine de cricket dans un scandale de matchs truqués