Hayate El Gharmaoui, Miss Picardie : «Je souhaite être ministre des Sports»

Concours Miss France 2022. Paris Match a interrogé Hayate El Gharmaoui, Miss Picardie 2021. La jeune femme de 21 ans fait partie des 29 candidates qui prétendront à la couronne le 11 décembre prochain.

© Miss France / TF1 / Bertrand Noël / EndemolShine

Paris Match. Où avez-vous grandi ?

Miss Picardie Hayate El Gharmaoui. J’ai grandi à Compiègne, dans l’Oise en Picardie.

Parlez-nous de votre région : pourquoi êtes-vous fière de la représenter ?

Je suis fière de représenter la Picardie car c’est une région qui m’a vue grandir, c’est ici que je me suis épanouie en tant que jeune fille puis en tant que jeune femme. C’est une région du Nord dans laquelle on peut trouver différents paysages atypiques très reposants et connus, tels que la forêt de Compiègne qui est une des plus grandes forêts de France, ou encore les différents châteaux comme celui de Pierrefonds. Je suis fière d’être l’ambassadrice de ce beau patrimoine. Je représente déjà ma ville en étant conseillère municipale mais là ce sont les Picards qui ont décidé de m’élire et je me dois de les représenter de la meilleure des manières.

Suivez toute l'actualité Miss France

Quelles études poursuivez-vous et quel métier rêvez-vous de faire ?

Je suis en troisième année de bachelor en sport business, en alternance au service départemental d’incendie et de secours (SDIS) avec les sapeurs-pompiers de l’Oise. Je souhaite être ministre des Sports ou travailler dans le droit du sport.

Quelles sont vos passions ?

Le sport, le droit, la cuisine mais surtout me sentir utile auprès des autres.

Comment ont réagi vos proches lorsque vous leur avez annoncé que vous vous inscriviez à un concours de Miss ?

Ce sont mes proches qui m’ont poussée à m’inscrire au concours. Ils sont très fiers du parcours que j’ai fait jusque-là et espèrent le meilleur pour moi.

Pourquoi souhaitez-vous devenir Miss France ?

Je veux changer l’image qu’a la société vis-à-vis des Miss. Je ne veux pas être la Miss élue que pour son physique. Je me suis démenée pour obtenir mes différentes «casquettes» et je suis une jeune femme ambitieuse et engagée. J’aimerais que chacun puisse s’identifier à moi via les actions que je mène au quotidien et via les différentes valeurs communes que nous avons. Je veux aller à la rencontre des Français et des Françaises avec qui je pourrais échanger sur des sujets concrets et passer de bons moments sincères.

Hayate El Gharmaoui, Miss Picardie : «Je souhaite être ministre des Sports»