L’avenir de Barkhane au Mali tient en haleine la presse africaine

© Fournis par Journal du Gabon Le sort de l'opération française Barkhane, qui devrait être prononcé mercredi en marge d'une réunion à Paris suivie le lendemain d'un sommet euro-africain, est le sujet le plus évoqué dans les médias africains consultés mercredi par APA.Wakatsera indique que « Barkhane sort des bras du Mali pour enlacer le Sahel ». « Au vu de l'escalade verbale qui ne cesse de grimper entre Paris et Bamako, et entre renvoi et rappel de l'ambassadeur de France au Mali, il ne fallait pas être un bookmaker politique exceptionnel, encore moins un devin pour voir la rupture, sur le plan militaire, entre les deux partenaires historiques. Mais la France quittera le Mali pour bien rester au…Sahel, et dans les pays côtiers de l'Afrique de l'ouest, qui ont besoin de partenariats bien pensés pour faire face à l'ogre terroriste dont l'appétit vorace ne faiblit pas », note le journal burkinabè. Maliweb se demande s'il ne s'agit pas d'une « rupture définitive » entre Paris et Bamako. En effet, un mini-sommet sur le Sahel et le Mali est prévu ce soir à Paris et à la veille du sommet UE-UA à Bruxelles. Le président français Emmanuel Macron doit donc annoncer la réorganisation de la force antiterroriste Barkhane, qui devrait quitter la Mali mais rester dans les autres pays du Sahel en proie au djihadisme. Pour Aujourd'hui Faso, ce sera un « dîner-préambule élyséen avant activation » du départ de Barkhane et Takuba du Mali. « Ce n'est donc pas un dîner avant pince-fesses, (Gala ou dansante) loin s'en faut, mais de petites agapes studieuses, car il s'agit d'une pré- réunion pour discuter du départ de Barkhane et Takuba du Mali et leur redéploiement dans un ou des pays de la sous-région. Ce n'est d'ailleurs pas un secret car depuis plusieurs semaines, le paquetage des soldats tricolores et européens est prêt à quitter les sables maliens et la question principale est de déterminer où poser leurs baluchons au Sahel », explique le quotidien burkinabè. Au Sénégal, le quotidien Walf Quotidien note que « Barkhane vit ses dernières heures au Mali » avec le redéploiement des soldats français. Malgré ce possible retrait des forces françaises, L'Essor renseigne que les Forces armées maliennes sont « en position de force » dans la région de Ségou. « Lancée le 1er janvier 2022, l'opération +Maliko+ dans les zones infestées par le terrorisme islamiste donne des résultats tangibles sur le terrain », constate le quotidien malien. Au plan économique, l'agence de presse mauritanienne Sahara Media renseigne que « le Mali signe avec la Mauritanie un accord destiné à faciliter les échanges commerciaux » suite à l'embargo de la Cédéao.

The post L’avenir de Barkhane au Mali tient en haleine la presse africaine appeared first on Journal du Gabon.

L’avenir de Barkhane au Mali tient en haleine la presse africaine