VIDÉO - "On m'a fait tous les reproches possibles" : Anne Sinclair revient sur l'affaire DSK

VIDÉO - "On m'a fait tous les reproches possibles" : Anne Sinclair revient sur l'affaire DSK © Capture France 5 VIDÉO - "On m'a fait tous les reproches possibles" : Anne Sinclair revient sur l'affaire DSK

Invitée dans C à Vous sur France 5 ce mercredi 2 juin, Anne Sinclair s'est livrée sur le retentissement qu'a eu l'affaire DSK sur sa vie. Dix ans après les faits, elle est revenue, à cœur ouvert, sur les critiques qu'elle a pu subir.

L'affaire du Sofitel de New York remonte à il y a plus de dix ans. Dominique Strauss-Kahn, alors directeur général du Fonds monétaire international (FMI), est accusé de viol par Nafissatou Diallo, une employée de l'hôtel. Dans son ouvrage intitulé Passé composé (éd. Grasset), Anne Sinclair, son épouse de l'époque, revient, non sans difficulté, sur cette affaire qui a bouleversé sa vie. À l'occasion de cette parution, la journaliste de 72 ans était invitée sur le plateau de C à Vous, sur France 5. L'occasion de revenir plus en détails sur cette phrase extraite de son livre : "On m'a reproché, non sans raison, d'être restée."

Interviewée par Anne-Élisabeth Lemoine, la mère de famille s'est confiée : "On m'a fait tous les reproches possibles. On m'a reproché d'être restée, on m'a reproché de ne pas avoir parlé. On m'a reproché de ne pas parler après", a-t-elle déploré. Et de poursuivre : "On m'a reproché, y compris les choses les plus invraisemblables, qui n'étaient pas du tout dans ma nature et dans la connaissance que j'avais des choses, c'est-à-dire qu'on m'a reproché ne pas dire la vérité. De dire que je participais à une vie qui n'était pas du tout connue de moi, et qui n'était pas du tout la mienne. J'ai laissé dire tout ça." Des confidences poignantes.

VIDÉO - "On m'a fait tous les reproches possibles" : Anne Sinclair revient sur l'affaire DSK