PSG: quel onze de départ pour affronter le Real ?

«Notre plan est prêt dans mon esprit», promet Mauricio Pochettino, au sujet du onze qu'il alignera mardi soir. © SARAH MEYSSONNIER / REUTERS «Notre plan est prêt dans mon esprit», promet Mauricio Pochettino, au sujet du onze qu'il alignera mardi soir.

La dernière ligne droite. Deux mois après le tirage au sort des 8es de finale de Ligue des champions, le PSG de Mauricio Pochettino accueillera le Real Madrid mardi (21h), au Parc des Princes. Un PSG qui n'a pas levé tous les doutes qui l'accompagnent depuis des mois, en termes d'identité et de qualité de jeu, mais qui est bien physiquement et a fait des progrès sensibles sur le plan défensif ces dernières semaines. Assez pour attaquer cette double-confrontation avec des raisons d'espérer une issue favorable. D'autant que la Casa Blanca, qui a ramené un nul sans but de son déplacement à Villarreal samedi (0-0), n'est pas éblouissante.

Reste à savoir quels joueurs «Poche» enverra au charbon mardi soir face à ceux de Carlo Ancelotti. «On sait que beaucoup de choses peuvent encore arriver», disait le coach argentin jeudi, à la veille du succès face à Rennes (1-0), en réponse à une question portant sur le onze qu'il prévoit d'aligner face au Real. «J'ai une idée en tête, mais on verra ce qui va se passer dans les jours qui viennent, avec par exemple le facteur Covid», a-t-il expliqué sur Amazon Prime Vidéo après la rencontre. Et d'ajouter : «Notre plan est prêt dans mon esprit. Il reste à le transmettre aux joueurs afin qu'ils l'assimilent et qu'ils montrent leurs qualités.» On n'en saura pas plus que le plan de l'ancien entraîneur de Tottenham. Il faudra attendre mardi soir, aux alentours de 19h45, pour connaître ses choix. D'ici-là, on peut néanmoins tenter d'en deviner les contours, avec deux principaux doutes, au poste de gardien et au milieu de terrain.

Pochettino misera sur le 4-3-3

S'il a régulièrement modifié son schéma de jeu en cours de match ces dernières semaines, passant par exemple en 3-4-3 à l'occasion, ou en 4-2-3-1 encore vendredi soir après le repos, Mauricio Pochettino est le plus souvent resté fidèle au 4-3-3 au coup d'envoi. A priori, il poursuivra dans cette voie contre le leader du championnat d'Espagne. À voir si ce sera un 4-3-3 destiné à harceler l'adversaire et à repousser les Madrilènes dans leur camp ou plutôt pour les attendre. Dans tous les cas, l'ancien capitaine parisien ne s'attend pas à un Real qui mettra l'autobus, comme Nice en Coupe de France (0-0, 5-6 tab) ou Rennes. «Je ne crois pas que le Real Madrid affichera la même discipline que Rennes ou d'autres équipes de Ligue 1 face à nous. Ce sera un match totalement différent», assure-t-il.

» LIRE AUSSI - Les notes de PSG-Rennes : Mbappé (encore) en sauveur, Messi pas dans un grand soir

Un match différent, mais avec le même schéma, donc. Et le même onze ? Non, évidemment. On peut toutefois imaginer qu'au moins sept, voire huit de ceux qui ont débuté face au Stade rennais seront de nouveau concernés par le onze de départ mardi. Marquinhos, Presnel Kimpembe et Achraf Hakimi sont par exemple assurés de débuter en défense, sauf blessure. Titulaire vendredi mais non-inscrit sur la liste pour la Ligue des champions, Juan Bernat laissera quant à lui sa place à Nuno Mendes à gauche de la défense. De retour de la CAN, Abdou Diallo doit prendre place sur le banc, comme Thilo Kehrer ou Colin Dagba. Et Sergio Ramos ? L'ancien capitaine du Real, qui se remet d'une nouvelle blessure au mollet, est tout sauf sûr d'être dans le groupe. S'il a repris la course cette semaine, il n'a toujours pas retrouvé l'entraînement.

Navas ou Donnarumma, problème de riche

Dans les buts, rien ne va plus, faites vos jeux… Lors de la phase de poules de C1, Keylor Navas et Gianluigi Donnarumma ont joué trois matches chacun. Pas de jaloux. Le portier costaricien n'avait plus débuté depuis son retour de stage avec son équipe nationale. S'il n'avait pas joué contre Rennes, on aurait pu en conclure que son jeune (22 ans) rival italien gardera les cages parisiennes face au Real. Là, tout est possible. Pochettino pourrait faire le choix de l'expérience avec Navas (35 ans), ancien du Real, ou miser sur l'insouciance du champion d'Europe, ce dernier représentant l'avenir du club. A priori, il n'y a pas de mauvais choix, les deux gardiens ayant répondu présent depuis le début de la saison. Problème de riche.

» LIRE AUSSI - PSG : cinq raisons d'espérer face au Real malgré la triste prestation face à Rennes

Au milieu, Marco Verratti sera de la partie. Reste à savoir dans quel rôle. S'il voit le petit Italien comme «un numéro 6, et l'un des meilleurs du monde», Mauricio Pochettino aime confier ce poste de sentinelle à Leo Paredes, encore titulaire contre Rennes, avec Verratti plus haut et plutôt côté gauche. S'il reste dans cette ligne, le technicien de 49 ans devra choisir un profil plus rugueux pour compléter et équilibrer son milieu.


Vidéo: Manuel Pellegrini : "C'est une honte de voir comment les arbitres traitent Fekir" (Dailymotion)

PSG: quel onze de départ pour affronter le Real ?