La politique, sujet dominant dans la presse sénégalaise

© Fournis par Journal de Bangui Les journaux sénégalais, reçus lundi à APA, traitent principalement des activités politiques du président de la République.De retour du Fouta (Nord) où il a passé une semaine, Macky Sall a fait halte à Linguère et Dahra Djolof (Centre). Selon L'AS, « une marée humaine » a accueilli le chef de l'Etat. Le Quotidien signale que le président « retrouve son Aly (Ngouille Ndiaye) ». A en croire ce journal, le passage du locataire du palais dans le fief de l'ancien ministre de l'Intérieur scelle « leurs retrouvailles publiques ». Seydou Guèye, Coordonnateur de la Communication de la Présidence de la République, tire dans Le Soleil un bilan de la tournée économique de son leader : « C'est un vrai succès au regard de l'accueil enthousiaste et populaire. (…) Cela illustre de façon éloquente la méthode de gouvernance du président faite d'écoute, de proximité et de solutions face aux demandes multiformes et (aux) préoccupations prioritaires de nos compatriotes ». Poursuivant dans le quotidien national, M. Guèye indique que « résumer cette tournée à la politique est un aveu d'impuissance » car elle a surtout été « très riche en contenu social, infrastructurel et économique ». De son côté, WalfQuotidien soutient que la mouvance présidentielle répond à l'opposition par « l'argument de la force ». Selon ce journal, Ousmane Sonko, le chef de file des Patriotes du Sénégal pour le travail, l'éthique et la fraternité (Pastef, opposition), a récemment invité les Sénégalais à « appliquer la loi du Talion » face aux attaques de nervis qui seraient recrutés par les gouvernants.   Analysant cette réaction, le journaliste Ibrahima Bakhoum déclare que la violence n'a tout simplement pas sa place dans une démocratie. Dans Vox Populi, Alioune Tine, fondateur du think-tank Afrikajom Center, estime que « dans un pays où (il y a) du pétrole et du gaz, il ne faut pas jouer avec les allumettes ». De l'avis de ce défenseur des droits de l'Homme, rapporte ce quotidien, il faut dissoudre toutes les milices politiques. Sur un tout autre sujet, L'Observateur annonce que l'hôtel « La Pierre de Lisse », localisé à Popenguine (76 kilomètres au Sud-Est de Dakar), a subi un braquage vendredi dernier. Ce quotidien précise que « vers 3 heures du matin », une dizaine de malfaiteurs, armés de machettes, sont passés par la mer pour pénétrer dans le réceptif hôtelier avant de dépouiller les occupants. Cela fait dire à Libération que les clients ont vécu une « nuit de terreur ». Après leur coup, les bandits ont pris la poudre d'escampette avec un véhicule volé dans l'hôtel. Il a finalement été retrouvé à Saly Portudal, une station balnéaire distante d'environ 30 kilomètres.     En sport, Record se fait l'écho de l'inauguration, dimanche dernier, de l'Hôpital de Bambaly construit par Sadio Mané. Originaire de ce village de la Casamance (Sud), l'international sénégalais a réitéré lors de cette cérémonie son engagement à servir sa communauté : « Je vais essayer de tout faire pour (vous) rendre heureux. Rien n'est à exclure ». Stades, pour sa part, fait remarquer qu'on se dirige vers « un duel Mady (Touré) - Augustin (Senghor) » lors de l'Assemblée Générale de la Fédération Sénégalaise de Football (FSF). En effet, le journal d'informations sportives informe que le président de l'Académie Génération Foot défie le président sortant qui n'a pas encore officialisé sa candidature à l'élection prévue « le 7 août 2021 ».

The post La politique, sujet dominant dans la presse sénégalaise appeared first on Journal de Bangui.

La politique, sujet dominant dans la presse sénégalaise