Les maladies infectieuses les plus courantes du chien

© Présenté par

Il existe plusieurs maladies infectieuses qui touchent les chiens quel que soit leur âge.

Parmi ces maladies, les plus dangereuses et les plus contagieuses sont : la parvovirose, la leptospirose, la maladie de Carré, l’hépatite de Rubarth, la toux de chenil et la rage.

La parvovirose

La parvovirose est provoquée par un virus ; le «parvovirus canin», assez fréquent et extrêmement résistant. Il peut persister dans l’environnement pendant de longues périodes, des mois, voire des années.

Les chiots non vaccinés présentent un risque élevé de déclarer une parvovirose dont les principales sources d’infection sont les excréments des chiens infectés.

Le parvovirus peut persister très longtemps dans l’environnement jusqu’à 6 mois, voire des années, à la surface des murs et des sols et dans la terre.

Il peut être transporté sur les vêtements, les semelles des chaussures ou le pelage des animaux avant d’être à l’origine de nouvelles contaminations.

L’incubation de la maladie est généralement de 3 à 4 jours et la forme classique est une gastroentérite sévère dont les signes sont : la fatigue, le refus de boire et de s’alimenter, des vomissements ainsi qu’une diarrhée intense, hémorragique et nauséabonde avec des douleurs abdominales.

Une déshydratation grave s’installe rapidement, conduisant à la mort. Chez certains chiots, une atteinte du cœur peut provoquer une mort subite.

Le pronostic est sombre quand l’animal n’est pas vacciné et l’évolution la plus probable est la mort entre 2 et 5 jours.

Mais une guérison est possible pour les animaux qui dépassent le cap du 5e jour de la maladie.

Le traitement de la parvovirose n’est que symptomatique pour les symptômes digestifs afin d’éviter la déshydratation.

Pour cette maladie, la prophylaxie reste primordiale et elle est de deux types : sanitaire et médical.

Pour la prophylaxie sanitaire ; il s’agit de la désinfection des locaux à l’aide de l’eau de javel à la dilution de 30 ml d’eau de javel pour 1 l d’eau.

La prophylaxie médicale consiste en la vaccination : la primo vaccination par un vaccin de type pv1 contre la parvovirose commence à l’âge d’un mois. Un deuxième vaccin combiné de type pv2, contre la parvovirose et trois autres maladies infectieuses : la maladie de Carré, l’hépatite de Rubarth et la leptospirose, se fait à deux mois d’âge. Après, il y aura des rappels annuels.

Pour les chiots d’élevage, le plan de la prophylaxie médicale doit être adapté à la situation épidémiologique.

Leptospirose

La leptospirose est due à des leptospires de différentes espèces et les leptospires peuvent persister très longtemps dans les reins d’une multitude d’animaux : toute sorte de rongeurs, des chiens, des ruminants, des chevaux… avant d’être éliminés avec les urines de ces derniers.

Les leptospires se trouvent dans les eaux de surface des lacs, des rivières et des mares mais aussi dans les champs boueux et les flaques d’eau.

La leptospirose peut se présenter sous trois formes :

La forme gastro-intestinale, la forme ictérique et la forme urémique qui est la plus fréquente et la plus fatale, car elle provoque une insuffisance rénale très grave. Alors, comment prévenir la leptospirose ?

• Il faut vacciner son animal contre la leptospirose selon le protocole habituel de vaccination avec des rappels annuels. Quant aux chiens de chasse, il est recommandé de les vacciner contre la leptospirose tous les six mois.

• Pour les chenils et les pensions, il faut éradiquer les rongeurs et nettoyer les boxes et les cages avec de l’eau de javel.

Hépatite de Rubarth

L’hépatite de Rubarth est une maladie virulente transmissible aux chiens. Elle est due à un adénovirus.

L’incubation de la maladie est de 3 à 6 jours et les principaux symptômes, sont : une hyperthermie, une adénite sous maxillaire et scapulaire, une uvéite et une gastroentérite.

Le traitement n’est que symptomatique. De ce fait, la vaccination reste le meilleur moyen pour protéger les populations canines sur le long terme.

Maladie de Carré

La maladie de Carré est une maladie virulente et contagieuse pour les carnivores.

Elle est due à un virus spécifique «le paramyxovirus».

L’incubation de cette maladie est de 3 à 7 jours.

Les symptômes les plus évocateurs de la maladie de Carré sont : une hyperthermie persistante, des symptômes nerveux, digestifs, cutanés et respiratoires.

Lorsque de façon simultanée ou différée sur une courte période, quatre de ces symptômes sont réunis, le diagnostic de la maladie de Carré est très probable.

Quant au traitement, et vu l’absence d’antiviral spécifique, il ne sera que symptomatique pour prévenir les surinfections bactériennes.

La prophylaxie sanitaire de cette maladie est la désinfection des locaux avec de l’eau de javel ou du formol.

La vaccination contre la maladie de Carré a fait la preuve de son efficacité. En pratique, la primovaccination comporte deux injections successives effectuées à un mois d’intervalle.

Dans le schéma classique, la première vaccination est effectuée vers l’âge de 7 à 8 semaines et la seconde vaccination à l’âge de 12 semaines.

Par la suite, il est recommandé de faire des rappels annuels.

Toux de chenil

La toux de chenil est une trachéo-bronchite contagieuse, observée surtout dans les chenils.

Les symptômes sont une trachéo-bronchite avec répercussion sur l’état général.

Le respect des normes d’élevage tel que l’aération des locaux et la désinfection avec de l’eau de javel dilué au 1 trentième reste primordiale pour prévenir cette maladie.

La prophylaxie médicale consiste aussi en la vaccination par des vaccins spécifiques qui sont recommandés en particulier dans les élevages ou dans les chenils.

La rage

La rage est une maladie virale très contagieuse, dont le principal réservoir et vecteur du virus est le chien.

La durée d’incubation de la rage est très variable, de 15 à 60 jours en moyenne.

Les symptômes chez le chien sont très divers tel qu’une modification du comportement, une paralysie, une modification de la voix et une difficulté à déglutir d’où une hyper salivation.

Le diagnostic clinique de cette maladie est très difficile. De façon générale et en zone d’endémie rabique, tout chien et chat atteints d’un syndrome neurologique qui ne peut être rattaché à une cause précise doivent être considérés comme suspects de rage.

La prophylaxie médicale consiste en une vaccination anti-rabique annuelle. Elle ne doit pas être pratiquée chez les animaux âgés de moins de trois mois.

Les maladies infectieuses les plus courantes du chien