Les inondations meurtrières dans le nord-est du Brésil, conséquence du réchauffement climatique

Au Brésil, les inondations dans l'État de Bahia ont causé la mort d'au moins 21 personnes, un tiers des municipalités sont touchées. Ici dans l'État de Bahia le 27 décembre 2021. © AFP - CAMILA SOUZA Au Brésil, les inondations dans l'État de Bahia ont causé la mort d'au moins 21 personnes, un tiers des municipalités sont touchées. Ici dans l'État de Bahia le 27 décembre 2021.

Les inondations causées par des pluies diluviennes dans l'État de Bahia, au Brésil, ont causé la mort d'au moins 21 personnes et le déplacement de milliers d'habitants. Pour certains experts, il ne fait aucun doute que ces phénomènes violents sont liés au réchauffement de la planète.

Dans l’État de Bahia, après ces dernières inondations, un tiers des municipalités sont touchées. Il s'agit du plus grand volume de précipitations depuis 32 ans à Bahia en cette période de décembre. Mercredi, les habitants de l'État tentaient de sauver ce qu'ils pouvaient des décombres.

Pour Alexandre Costa, climatologue, professeur de l’Université de Ceara et membre du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), il ne fait aucun doute que ces phénomènes violents sont liés au réchauffement de la planète. « Il n'est plus possible de parler de ce type de tragédie, sans parler du changement climatique. On parle de 21 morts, de 77 000 personnes sans-abri et qui sont déplacées, de près d'un demi-million de personnes qui ont été affectées par ces inondations d'une manière ou d'une autre. »

Des catastrophes naturelles plus fréquentes qu’auparavant

Pour le climatologue, les événements de pluies intenses, tels que ces précipitations extrêmes qui se sont produites en un jour et pendant parfois cinq jours d'affilée, ce type de phénomène est 30% plus fréquent qu'auparavant, à l'échelle mondiale, et environ 7% plus intense. « Les records de précipitations, souvent concentrées en une seule journée, touchent plusieurs endroits. Aujourd'hui malheureusement, c'est à notre tour », précise Alexandre Costa.

Les météorologues craignent désormais que de violents orages chargés de pluie atteignent dans les prochains jours les États très peuplés du sud-est du Brésil, notamment ceux de Minas Gerais, Rio de Janeiro et São Paulo.


Vidéo: Brésil : au moins 18 morts après des pluies torrentielles dans la région de Bahia (Dailymotion)

Les inondations meurtrières dans le nord-est du Brésil, conséquence du réchauffement climatique