Tops/Flops Pays-Bas – Autriche : de Jong a brillé, Alaba s'est raté

de Jong a brillé, Alaba s'est raté © Reuters de Jong a brillé, Alaba s'est raté

Tops

Frenkie de Jong, omniprésent

Une prestation complète. Frenkie de Jong a absolument tout fait ce jeudi à Amsterdam. Le milieu du FC Barcelone a dominé son sujet dans l'entre-jeu face aux Autrichiens. Comme à son habitude, il a dicté le jeu de son équipe. Que ce soit balle aux pieds, ou avec ses passes, il a brisé des lignes à de nombreuses reprises. Mais son apport n'a pas été seulement intéressant que d'un point de vue de l'organisation. Il a parfaitement su évoluer avec ses compères du milieu, Wijnaldum et de Roon, et a bien compensé leurs montées. Il a récupéré beaucoup de ballons, notamment dans les pieds autrichiens en s'imposant physiquement. Son jeu sans ballon a également été un régal.

Matthijs de Ligt, serein

De retour après avoir manqué le match d'ouverture face aux Ukrainiens (victoire 3-2), il a montré pourquoi il était si important dans la défense des Oranje. Si elle n'a pas particulièrement subi face à des Autrichiens poussifs, il a su parfaitement négocier les quelques situations chaudes que les visiteurs se sont procurées. Un contre de la tête courageux (27e) et une intervention somptueuse sur Baumgartner (29e), ont participé à montrer qu'il était le vrai patron de cette défense néerlandaise. Sa relation avec Blind et de Vrij est vraiment intéressante même si parfois il doit rattraper certaines de leurs errances.

Denzel Dumfries, infatigable

Le piston droit a encore livré une prestation de haute-volée. Déjà impliqué sur les trois buts de son équipe dimanche dernier face à l'Ukraine, il a encore participé aux deux réalisations des Néerlandais face aux Autrichiens. C'est lui qui provoque le penalty après avoir pris de vitesse David Alaba (11e). Il est encore là sur le contre éclair des Pays-Bas pour offrir une solution à Malen et inscrire son deuxième but en autant de matches dans cet Euro (67e, 2-0). Il a encore impressionné par son volume de jeu et la répétition de ses courses. Un véritable athlète mais avec un vrai flair offensif. Dumfries s'est projeté avec intelligence et n'a pas subi défensivement même si les deux oppositions qu'il a connues n'ont pas vraiment testé ses aptitudes dans ce secteur de jeu.

Flops

David Alaba, décevant

Figure de proue du football autrichien, David Alaba n'a pas autant brillé face aux Pays-Bas que face aux Macédoniens dimanche dernier. Leader de cette équipe, il est coupable de la faute qui provoque un penalty et donc l'ouverture du score néerlandaise. Faire une faute, ça arrive, surtout quand on est un défenseur mais il n'a jamais été rassurant, ni inspiré. Il aurait pu donner un but à Memphis si le joueur de l'OL avait été plus en réussite (24e). C'est encore Alaba qui couvre Weghorst et qui provoque une situation très chaude dans sa surface.

Le liant autrichien, inexistant

Franco Fonda, le sélectionneur allemand de l'Autriche, n'a clairement pas réussi à insuffler une certaine idée de jeu. Les Autrichiens ont semblé se découvrir, sans réel plan de jeu. Des défauts qu'on avait déjà pu apercevoir dans une moindre mesure face à la Macédoine du Nord mais qui, là, n'ont pas pardonné. Face à une équipe néerlandaise organisée, la qualité individuelle seule de certains joueurs comme Alaba ou Sabitzer n'a pas été suffisante. Il n'y a eu que très peu de mouvements et de séquences intéressantes de la part des visiteurs, qui représentent tous les écueils dans lesquels peuvent tomber les sélections nationales.

Tops/Flops Pays-Bas – Autriche : de Jong a brillé, Alaba s'est raté