Harry sans cœur ? Critiquer son père juste après la mort du prince Philip, ça ne passe pas !

Harry sans cœur ? Critiquer son père juste après la mort du prince Philip, ça ne passe pas ! © AGENCE / BESTIMAGE Harry sans cœur ? Critiquer son père juste après la mort du prince Philip, ça ne passe pas !

Le prince Harry a fait des déclarations qui ne sont pas passées inaperçues, lors d'une interview pour un podcast de très grand audience, jeudi 13 mai. Il a notamment évoqué les difficultés d'une enfance au sein du clan royal, de surcroît avec son père, le prince Charles.

Le sens du timing du prince Harry est en ligne de mire. Au lendemain de l’apparition du duc de Sussex dans le podcast Armchair Expert de l’acteur américain Dax Shepard, diffusé le 13 mai, les critiques fusent au Royaume-Uni. En une heure et demie de conversation détendue, le prince Harry a évoqué ses relations avec la famille royale et les médias britanniques, c’est-à-dire les raisons qui l’ont mené à déménager en Californie. Le rôle de son père, le prince Charles, a notamment été au cœur de la discussion.

Grandir au sein de la famille royale est à mi-chemin entre « le Truman show et un zoo », a fait savoir l’époux de Meghan Markle. En quittant Londres, il souhaitait « briser le cycle » de « la douleur et de la souffrance » auxquels il a été confronté en grandissant dans un environnement ultra-codifié et observé par tout un pays qui estime « posséder » le clan royal. Cette déclaration est loin d’être passée inaperçue, notamment parmi ceux qui ont côtoyé le prince Harry et l’ont vu grandir.

Le chef cuisinier de la famille royale, Darren McGrady, a très peu goûté les analyses parentales du prince Harry. Sur Twitter, il a reproché à l’intéressé de « critiquer son père », le prince Charles, alors que ce dernier est probablement encore en deuil de son propre père. Le prince Philip est décédé le 9 avril à l’âge de 99 ans. « Critiquer son père pour ses mauvaises techniques parentales quelques semaines après qu’il a perdu son propre père, c’est un mauvais timing et c’est regrettable », a déclaré le chef britannique.

© Fournis par Gala Le prince a participé au célèbre podcast de Dax Shepard et Monica Padman, Armchair Expert (C) armchairexpertpod.com via Bestimage

« Briser ce cycle pour ne pas le transmettre »

Mais qu’a vraiment dit le fils de la princesse Diana ? Interrogé sur un podcast américain, de nombreuses questions ont tourné autour de l’enfance dans un environnement unique, la famille royale. Harry a déclaré vouloir mettre fin aux « douleurs et souffrances génétiques » qui touchent sa famille. « Il n’y a personne à blâmer, a-t-il ajouté, je ne pense pas que nous devrions pointer du doigt qui que ce soit, mais en ce qui concerne la parentalité, si j’ai ressenti une certaine forme de douleur ou de souffrance à cause de la souffrance de mon père et de mes parents, je me devais de m’assurer de briser ce cycle pour ne pas le transmettre. »

« Nous, les parents, devrions faire de notre mieux pour essayer de dire [à nos enfants, ndlr] "cela m’est arrivé, et je vais faire en sorte que ça ne vous arrive pas" », a-t-il résumé. Le prince Harry et Meghan Markle sont en effet parents du petit Archie, né le 6 mai 2019, et attendent un deuxième heureux événement. Pour autant, sur le plateau de Good Morning Britain, vendredi 14 mai, ces commentaires ne passaient vraiment pas. Tandis que les présentateurs, Kate Garraway et Ben Shephard pointaient du doigt « l’absence d’empathie » du duc de Sussex, la première citée s’en est prise au prince concernant ses remarques sur la parentalité. « Depuis quand est-il un expert ? Il est papa depuis cinq minutes, pour qui se prend-il à faire des discours sur la parentalité ? » Même depuis la Californie, les moindres faits et gestes du prince Harry continuent d’alimenter toutes les conversations londoniennes.

Harry sans cœur ? Critiquer son père juste après la mort du prince Philip, ça ne passe pas !