Une ultime session grandiloquente !

Le mandat du conseil de la région Souss Massa se clôt en apothéose. De bout en bout, l’instance régionale ne faillit pas à sa mission, en tant qu’entité fédératrice de ressources et instigatrice de leviers à multiples revenus de productions. Lors de son ultime session, consacrée dans sa globalité à l’événement d’actualité de la Nation, le mot préambulaire du Wali de la région s’y est exhaustivement focalisé pour en éclore la stratégie fondatrice sur laquelle repose

© Présenté par

Le mandat du conseil de la région Souss Massa se clôt en apothéose. De bout en bout, l’instance régionale ne faillit pas à sa mission, en tant qu’entité fédératrice de ressources et instigatrice de leviers à multiples revenus de productions. Lors de son ultime session, consacrée dans sa globalité à l’événement d’actualité de la Nation, le mot préambulaire du Wali de la région s’y est exhaustivement focalisé pour en éclore la stratégie fondatrice sur laquelle repose la nouvelle ébauche du projet de développement.

Ce speech de haute solennité, par un propos fort et un message rigoriste, conviait l’audience à en déceler les enseignements clairs de la perspective. Il s’agira de piédestaux, axés sur la digitalisation généralisée, l’organe administratif fort qualifié et efficient, les richesses à même de financer les projets de mutation, l’implication de marocains du monde et l’instauration d’actions de partenariat international de logique win win. Le chef de file régional met l’accent également sur les fondements de base, susceptibles de mettre sur orbite cette ébauche en gestation embryonnaire, en l’occurrence, une économie productive et diversifiée, capable de créer la plus-value et les postes d’emploi de qualité, un capital humain apte et prédisposé au défi de l’avenir, des opportunités fiables d’intégration de tous, de renforcement du lien social et d’espaces territoriaux, en phase d’adaptation pour constituer les conditions d’implantation des bases de développent.

Sur le plan des régions du royaume, il est question, rappelle-il, d’ériger un Maroc régional, épanoui et vital, à travers l’accélération du chantier de la régionalisation avancée, de la mise à niveau des ressources humaines et la mobilisation financière des communes, la mise en avant des systèmes intégrants pour raviver l’économie régionale, ainsi que la consolidation de la démocratie participative, à l’échelon territorial…Il va sans dire que ce discours introductif à la connotation de laquelle s’est inspiré le rapport du président du conseil régional fut marqué par un appel sans ambages, en direction du rehaussement de l’acte régional, à travers un dialogue public sur les démarches et outils à entreprendre pour matérialiser ces orientations. Il ne fait pas de doute que la région de Souss Massa s’est particulièrement illustrée à cet effet, tout d’abord sur l’engagement des compétences humaines en vue de mettre en application le modèle ensuite afin de parfaite la gouvernance idoine et de maximiser le potentiel en présence. Il convient de rappeler les prouesses que la région est en passe de mettre en relief au plan investissemental et industriel de par la mise en marche de projets publics d’envergure. C’est sur cette note éprise de satisfecit, mais aussi d’émotion que se sont quittés les membres élus et les staffs administratifs de cette instance en accolade et en euphorie.

Une ultime session grandiloquente !