Nomad #41 : Les lagunes de Oualidia et Sidi Moussa

© Fournis par Yabiladi

Oualidia est l’un des lieux de sortie préférés des Casaouis qui veulent se mettre au vert. Envahi de touristes chaque été, il garde tous ses charmes hors saison.

L’autoroute El Jadida-Safi, ouverte en août 2016, a rapproché et facilité l'accès aux lagunes de Oualidia et de Sidi Moussa depuis Casablanca. Lieu de villégiature favori des Bidaouis et véritable estive pour toute une partie de la population de la région qui vient y planter sa tente pour les vacances d'été, la région offre parmi les plus belles plages du pays, mais pas seulement. Sur une quarantaine de kilomètres s'étend un vaste complexe lagunaire continu depuis Sidi Abed jusqu'à Oualidia.

Son classement en site Ramsar en janvier 2005, selon la convention internationale de conservation des zones humides, est loin d’en avoir assuré la conservation - il est menacé par la pollution aux engrais des maraichages environnant, des rejets industriels de Jorf Lasfar, par la montée des eaux liées au réchauffement climatique, par l'ensablement, et par les carrières de sables plus ou moins sauvages - du moins ce classement souligne-t-il la grande valeur environnementale de la zone. D’une cinquantaine de mètres de largeur l’Oulja forme une gouttière parallèle au rivage dont elle est séparée par une dune et limitée vers l’intérieur du continent par une dune «morte». Elle est envahie par endroit par l’océan qui forme les lagunes de Oualidia et de Sidi Moussa.

Un cadeau de la nature

Au promeneur, l’Oulja offre par son cordon dunaire, en front de mer, un très long chemin, sans aucune difficulté. Accessible par barque et par plusieurs pistes perpendiculaires à la côte, il offre en remontant la lagune de Oualidia en direction du nord, un point de vue exceptionnel sur l’océan à gauche et la lagune, à droite, qu’il surplombe.

En kayak, vous pourrez suivre les bras d’eau qui serpentent au milieu de la salicorne / Ph. Julie Chaudier - Yabiladi

Nomad #41 : Les lagunes de Oualidia et Sidi Moussa