Covid-19 : Sinopharm publie enfin les résultats de phase 3 de ses deux vaccins

© Fournis par Yabiladi

Le groupe pharmaceutique chinois Sinopharm a publié, mercredi, les résultats de phase 3 de ses deux vaccins à virus inactivé contre le nouveau coronavirus. L’étude, définie en tant qu’«analyse intermédiaire prédéfinie d'un essai clinique randomisé», a été publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), après avoir été acceptée le 12 mai 2021. Elle a inclus 40 382 participants des Emirats arabes unis et du Bahreïn âgés de 18 ans et plus et sans antécédents connus de Covid-19, qui ont reçu deux doses d'un des deux vaccins inactivés développés à partir de SARS-CoV-2 WIV04 (5 µg / dose) ou HB02 (4 µg / dose ) ou un placebo (hydroxyde d'aluminium uniquement), avec un critère d'évaluation principal de l'incidence du Covid-19 symptomatique au moins 14 jours après la deuxième injection. 

Ainsi, selon l’étude, l'efficacité des 2 vaccins, par rapport à un contrôle d'hydroxyde d'aluminium uniquement, a été de 72,8% dans le groupe WIV04 et de 78,1% dans le groupe HB02. «Les deux comparaisons étaient statistiquement significatives», précise-t-on.

Ceci-dit, les deux vaccins inactivés développés par Sinopharm «se sont révélés sûrs et efficaces contre la COVID-19 dans les essais de phase 3 chez l'Homme», complète le Centre d'informations Internet de Chine, portail web autorisé par la république populaire de Chine.

Les essais randomisés, en double aveugle et contrôlés par placebo, ont été conçus par l'Institut de Wuhan et l'Institut de Beijing, tous deux appartenant au China National Biotec Group (CNBG), affilié à Sinopharm.

Le recrutement de l'étude a débuté le 16 juillet 2020. Les ensembles de données utilisés dans l'étude ont été verrouillés le 31 décembre 2020. Les souches virales de l'étude ont été isolées chez deux patients de l'hôpital Jinyintan, un établissement médical désigné pour le traitement de la Covid-19 à Wuhan, et utilisées séparément pour mettre au point les deux vaccins inactivés. La procédure de vaccination exigeait deux injections intramusculaires à 21 jours d'intervalle.

Quatorze jours après l'inoculation, toutes les personnes vaccinées ont produit des taux d'anticorps élevés, et le taux de séroconversion des anticorps neutralisants était supérieur à 99% dans les deux groupes vaccinés, ce qui indique de fortes réponses immunitaires produites par les deux vaccins, selon l'étude.

Covid-19 : Sinopharm publie enfin les résultats de phase 3 de ses deux vaccins