Ouganda : 3 géologues et 2 militaires tués dans le nord-est

Trois employés du gouvernement ougandais, dont un des principaux géologues du pays, et deux militaires ont été tués par des hommes armés dans la région riche en minerais de Karamoja, ont indiqué mercredi des responsables militaires.

Des chèvres devant le Mont Moroto et près du village de Kochunoi, en Ouganda, à proximité de la frontière kenyane, le 30 janvier 2020 © YASUYOSHI CHIBA/AFP or licensors Des chèvres devant le Mont Moroto et près du village de Kochunoi, en Ouganda, à proximité de la frontière kenyane, le 30 janvier 2020

Trois employés du gouvernement ougandais, dont un des principaux géologues du pays, et deux militaires ont été tués par des hommes armés dans la région riche en minerais de Karamoja, ont indiqué mercredi des responsables militaires.

"Trois géologues du ministère de l'Energie et du Développement minéral et deux de leurs escortes militaires ont été tués lundi (...) lors d'une mission de cartographie des minerais dans le district de Moroto", à 500 km au nord-est de la capitale Kampala, a déclaré à l'AFP le commandant de la 3e division d'infanterie ougandaise, Joseph Balikuddembe.

"Leur traducteur a essayé d'expliquer aux hommes armés leur mission dans la région mais les combattants, probablement par manque d'informations, ont ouvert le feu, les tuant tous les cinq de sang-froid", a-t-il déclaré, précisant que le traducteur s'était échappé. Parmi les victimes figuraient un des principaux géologues ougandais, Richard Kiggwe.

Région reculée et pauvre frontalière du Kenya et du Soudan du Sud, la région de Karamoja est en proie depuis des décennies à l'insécurité, avec de nombreux actes de banditisme et des vols de bétail entre clans. Tirant profit des frontières poreuses et des trafics, les communautés nomades Karimojong mènent régulièrement embuscades et vols avec armes.

Le commandant de l'armée de terre et fils du président Yoweri Museveni, le général Muhoozi Kainerugaba, a promis des représailles."Mes frères Karimojong ! Nous vous avons supplié d'arrêter votre vie de vol et de violence. Nous vous avons supplié de cesser d'attaquer vos voisins en vain. Vous avez refusé nos appels ! Eh bien, maintenant nous arrivons et l'enfer arrive avec nous", a-t-il écrit sur Twitter.

Le gouvernement a régulièrement mené des opérations, la dernière en juillet 2021, pour pacifier la région et récupérer des armes illégales. Selon les chiffres officiels, 170 armes à feu illégales et plus de 15 000 bovins volés ont été récupérés depuis juillet dernier.

Ouganda : 3 géologues et 2 militaires tués dans le nord-est