Un avion transportant 132 personnes s'écrase dans le Sud-Ouest de la Chine

Un avion de la compagnie China Eastern Airlines s'est écrasé lundi dans le Sud-Ouest de la Chine avec 132 personnes à son bord.

© Yu Fangping / Costfoto/Sipa USA/SIPA

Un avion de la compagnie China Eastern Airlines avec à bord 132 personnes s'est écrasé lundi dans le Sud-Ouest de la Chine, a rapporté la télévision publique, sans fournir de bilan dans l'immédiat. Le Boeing-737 s'est écrasé près de la ville de Wuzhou, dans la région du Guangxi, et a "provoqué un incendie" dans une montagne, a indiqué CCTV, ajoutant que des équipes de secours avaient été envoyées sur place. L'administration chinoise de l'aviation civile a indiqué que 132 personnes se trouvaient dans l'avion, au lieu de 133 comme indiqué précédemment. L'appareil transportait 123 passagers et 9 membres d'équipage

Selon les médias locaux, le vol MU5735 de China Eastern Airlines avait décollé peu après 13H00 locales (05H00 GMT) de la métropole de Kunming (Sud-Ouest). Il avait pour destination Canton, à quelque 1.300 km. Aucun commentaire n'était immédiatement disponible auprès de China Eastern contactée par l'AFP. Le dernier accident aérien majeur en Chine remontait à août 2010. Il avait fait 42 victimes.

Le président chinois Xi Jinping s'est dit "sous le choc" après l'accident d'un avion avec à bord 132 personnes lundi dans le sud du pays, a rapporté la télévision publique CCTV. Dans une inhabituelle réaction à chaud, l'homme fort de Pékin a appelé à "déterminer au plus vite les causes de l'accident", a indiqué la chaîne. Le transporteur China Eastern Airlines a confirmé lundi des "morts" et présenté ses condoléances après l'accident d'un de ses Boeing-737, qui s'est écrasé dans le sud de la Chine avec 132 personnes à bord. "La compagnie rend un hommage attristé aux passagers et aux membres d'équipage qui sont morts dans l'accident", selon un communiqué de l'entreprise adressé à la Bourse de Shanghai, où elle est cotée. Elle n'a pour l'heure donné aucun bilan humain de la catastrophe.

Jean-Paul Troadec, ancien directeur du Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile (BEA) a expliqué à l'AFP que l'avion semblait avoir eu un comportement "très inhabituel" avant de s'écraser. "Sur le site Flightradar, on voit que l'avion, qui était en altitude de croisière (à près de 9.000 m d'altitude, NDLR), a brutalement piqué à environ 600 km/h vers le sol avant de s'écraser. C'est très inhabituel, un décrochage simple ne donnerait pas du tout ce genre de profil", a-t-il expliqué.

Un avion transportant 132 personnes s'écrase dans le Sud-Ouest de la Chine