Tops/Flops PSG-Real Madrid : Mbappé détonateur et libérateur, Messi la déception

Mbappé en top, Messi en flop. © AFP Mbappé en top, Messi en flop.

Tops

Mbappé a fait exploser le Parc

Après Antoine Kombouaré à la 96e minute en 1993, le PSG s'est trouvé un autre sauveur dans les derniers instants face au Real Madrid. Même si cela ne restait que le match aller d'une double-confrontation intense. Tout s'est déroulé à la 94e minute de cette rencontre haletante. D'une talonnade, Neymar a lancé Mbappé sur l'aile gauche. Le Français a des solutions dans la surface mais il préfère y aller tout seul. Il passe entre Rodrygo et Lucas Vazquez et vient ajuster Courtois d'une frappe entre ses jambes. Un exploit majuscule à la dernière minute d'un match où il aura tout essayé. Butant une première fois sur Courtois (18e), puis une deuxième après la pause (50e), il a vu une troisième tentative filer juste à côté (77e), sans oublier un penalty provoqué face à Carvajal (62e). Mais en grand joueur qu'il est, il a su être persévérant et a offert la victoire sur le fil face à son, probable, futur club.

À VOIR AUSSI - Le top 5 des buts de Mbappé avec le PSG

» LIRE AUSSI - Ligue des champions : Mbappé donne une victoire tardive mais méritée au PSG face au Real Madrid

Courtois a longtemps déconcerté Paris

8 arrêts. Thibaut Courtois a eu du travail ce soir au Parc des Princes. Etre le dernier rempart de ce Real frileux n'a pas été de tout repos et le portier belge a sorti le grand jeu. Pendant 90 minutes, il a ainsi empêché les Parisiens de concrétiser leur domination, son premier duel face à Mbappé ayant été déterminant (18e). Mais on retiendra surtout ce penalty de Messi détourné qui aurait pu être un vrai tournant (62e). Au final, il a fallu le génie de Mbappé pour le tromper.

Verratti a encore été omniprésent

Fidèle à lui-même, Marco Verratti s'est dépensé sans compter durant toute la partie et arrive enfin à tenir pendant 90 minutes. L'Italien a été précieux par ses relais techniques avec Mbappé, Messi ou Di Maria. Mais il a également présent pour intercepter et ratisser sur toutes les zones de terrain, en harcelant le porteur de balle adverse. Un maillon essentiel au milieu de terrain.

Nuno Mendes, vraie révélation

Le latéral portugais confirme sortie après sortie tout son talent. Sûr de lui, malgré son jeune âge (19 ans), Nuno Mendes a su prendre son couloir à bon escient et l'a fait vivre derrière Mbappé, puis Neymar en fin de match. Apportant régulièrement son écot offensif, il a également bien défendu en étant l'auteur de pas mal d'interventions décisives. De l'autre côté, Hakimi a également été en jambes, même s'il n'a pas toujours été bien servi.

Flops

Messi, dans la lignée de sa saison

Il était l'autre joueur attendu avec Mbappé et il aura déçu. Dans la lignée de sa saison, Lionel Messi a alterné le bon mais surtout le moins bon. Le bon lorsqu'il a distillé de bons ballons, notamment cette ouverture pour Mbappé (18e) ou cette passe dans le bon ton pour Neymar (87e). Le moins bon lorsqu'il a raté des gestes faciles au milieu ou fait de mauvais choix. Son principal échec restera ce penalty détourné par Courtois peu après l'heure de jeu qui aurait pu encore changer le scénario de cette rencontre. Il aura une revanche à prendre au retour à Bernabeu.

» LIRE AUSSI - Les exploits de Courtois, l'échec de Messi sur penalty, le chef d'œuvre de Mbappé : revivez les moments forts de PSG-Real Madrid (vidéo)

La stratégie minimaliste du Real n'a pas payé

Carlo Ancelotti avait la volonté de gérer au maximum cette rencontre en demandant à son équipe de se positionner assez bas pour mieux lancer des contres. Sauf que le Real a joué à l'envers. Défendant bien, les Madrilènes ont toutefois manqué d'adresse sur les transitions offensives, avec un Karim Benzema bien esseulé et un Vinicius et un Asensio très brouillons à ses côtés. Nul doute que le Real jouera de manière bien plus audacieuse au retour.

Le cauchemar de Carvajal

Le latéral droit du Real avait la lourde tâche de défendre face à Mbappé. Et il a logiquement souffert. Ne sachant pas comment le prendre, le défenseur espagnol a été en grande difficulté et n'a jamais su trouver la solution, commettant même une faute fatale dans la surface conduisant à un penalty. Ancelotti a préféré le sortir avant la fin mais son remplaçant Lucas Vazquez a rencontré les mêmes soucis.

Di Maria, le poids de l'âge

À 34 ans, Angel Di Maria commence à faire son âge et sa prestation face au Real n'a pas de quoi rassurer. Emprunté depuis le début de la saison, l'Argentin a justifié ses difficultés en se montrant bien peu percutant balle au pied. Il s'est ainsi contenté de passes en retrait et n'a jamais vraiment animé le jeu parisien, cherchant le plus souvent en relais court son compatriote Lionel Messi. Pas étonnant qu'il ait dû céder sa place à un Neymar qui a retrouvé la compétition et s'est remis en jambes.

Tops/Flops PSG-Real Madrid : Mbappé détonateur et libérateur, Messi la déception