Cas d’Alpha Condé : les raisons du retour « précipité » de l’ancien président guinéen

© Présenté par

Après près de trois mois passés à Abu Dhabi pour des soins médicaux, Alpha Condé est de retour en Guinée. L’ancien président guinéen, renversé par un coup d’Etat militaire le 5 septembre 2021, est arrivé dans la soirée d’hier, vendredi 8 avril 2022, à Conakry. Un retour précipité par les autorités guinéennes, qui le voyaient comme une menace pour la paix et la stabilité en Guinée, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lorsque le président Alpha Condé quittait la Guinée, le 17 janvier dernier, le CNRD (la junte militaire au pouvoir) avait annoncé qu’il se rendait aux Emirats Arabes Unis pour un séjour médical de 30 jours. Mais, ce séjour s’est finalement prolongé à tel point que certains ont pensé que les autorités de la transition ont accordé un exil doré à l’ancien chef de l’Etat guinéen. La publication d’une courte vidéo montrant Alpha Condé en train de célébrer son anniversaire et la fuite d’un enregistrement sonore dans lequel il donne des instructions aux responsables de son parti pour se réorganiser afin de reconquérir le pouvoir en Guinée sont venues conforter cette position.

Et ce sont ces facteurs justement qui ont précipité le retour du président Alpha Condé à Conakry. Le 23 mars dernier, le ministre guinéen des Affaires étrangères, de la coopération internationale, de l’intégration africaine et des Guinéens de l’étranger, a adressé une note verbale à son homologue émirati pour demander le retour immédiat d’Alpha Condé en Guinée. Les autorités guinéennes ont indiqué que les récents agissements de l’ancien président guinéen sont une réelle menace pour la paix et la stabilité en Guinée et qu’ils violent les termes de la lettre d’engagement signée par la CEDEAO (avant le départ d’Alpha Condé de la Guinée).

« En conséquence, le ministre des Affaires étrangères, de la coopération internationale, de l’intégration africaine et des Guinéens de l’étranger informe le ministre des Affaires étrangères des Émirats Arabes Unis que la date pour le retour de M. Alpha Condé en Guinée est fixée au vendredi 25 mars 2022 avec la précision que tous rapports médicaux sont non suspensifs et devront suivre M. Condé en Guinée, si nécessaire », précise la note du ministre Morissanda Kouyaté. Conakry aurait même menacé de couper ses relations diplomatiques avec les Emirats Arabes Unis, si Abu Dhabi ne ramenait pas immédiatement Alpha Condé en Guinée.

Guineematin.com vous propose ci-dessous la note verbale du ministre guinéen des Affaires étrangères :

Cas d’Alpha Condé : les raisons du retour « précipité » de l’ancien président guinéen