« Je ne lui pardonnerai jamais » : ce que Jean-Luc Mélenchon reproche à François Hollande

« Je ne lui pardonnerai jamais » : ce que Jean-Luc Mélenchon reproche à François Hollande © ELYxandro Cegarra / Panoramic / Bestimage « Je ne lui pardonnerai jamais » : ce que Jean-Luc Mélenchon reproche à François Hollande

En 1997, Jean-Luc Mélenchon et François Hollande convoitent le même poste de Premier secrétaire. Déçu du résultat, le patron de la France Insoumise ne s'en est jamais remis, révèle Le Parisien, ce mardi 22 février : "Je ne lui pardonnerai jamais", avait-il assuré.

Une défaite mal digérée. Entre Jean-Luc Mélenchon et François Hollande, les tensions ne datent pas d'hier. Brouillés par une "opposition encore idéologique et personnelle", les deux hommes politiques qui ne cessent de s'étriller, sont en conflit depuis de longues années, rappelle Le Parisien, ce mardi 22 février 2022 ."Leur haine réciproque remonte à 1997, au congrès du PS à Brest", soulignent nos confrères. À l'époque, le candidat de la France Insoumise et l'ancien président de la République convoitent le même poste : celui de Premier secrétaire du Parti socialiste.

Mais la bataille se solde par la victoire de François Hollande et une défaite "vécue comme une humiliation par le second". Preuve en est, l'acolyte de Raquel Garrido a été formel : "Je ne lui pardonnerai jamais", avait-il assuré, persuadé d'avoir été trahi. Selon lui, les deux socialistes avaient passé un accord qui n'a pas été respecté. Depuis, le compagnon de Julie Gayet de l'époux de Maryline Mélenchon ne semblent plus vouloir enterrer la hache de guerre : "Son parti est celui du peuple, mais il ne vit, ne respire et n'agit que pour lui-même", a taclé une nouvelle fois François Hollande, dans son ouvrage Affronter (Ed Stock), publié en 2021.

>> L'évolution capillaire de Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon, "Au secours, le zombie Hollande est de retour"

Depuis la fin des années 1990, les deux politiciens ne cessent de se crêper le chignon. Après de nombreux affronts, le candidat de la France Insoumise n'avait pas hésité à étriller une fois de plus son adversaire à la sortie de son ouvrage : "Au secours, le zombie Hollande est de retour. Plus méchant que jamais, il mord tout ce qui bouge. Changez de trottoir quand il passe", avait alors tweeté l'ancien conseiller municipal de Massy. Entre eux, l'amour vache n'est pas près de s'arrêter.