« Je passe vite à autre chose » : comment Kev Adams surmonte les critiques

« Je passe vite à autre chose » : comment Kev Adams surmonte les critiques © Jean-Marc Lhomer / Bestimage « Je passe vite à autre chose » : comment Kev Adams surmonte les critiques

Avec la sortie du film Maison de retraite, Kev Adams a essuyé quelques critiques très dures dans la presse. Dans les colonnes du Parisien, l'humoriste explique comment il passe au-dessus.

Les revers de la célébrité, Kev Adams en fait les frais. L'humoriste est de retour sous le feu des projecteurs avec du film Maison de retraite. Alors qu'il connaît le succès avec 2 millions d'entrées au cinéma, le comédien doit faire face aux critiques de la presse. Télérama titre "un mauvais film au mauvais moment", quant à Libération, on peut lire : "Kev Adams va droit dans le mûr." Dans les colonnes du Parisien, disponible en kiosque ce vendredi 15 avril, Kev Adams assure que les remarques négatives sur son travail sont futiles à ses yeux.

"Avec le temps, ces critiques-là m'atteignent de moins en moins" assure Kev Adams auprès de nos confrères. "J'arrive à célébrer les bonnes critiques et celles qui sont pourries, je les lis parce que je n'ai pas envie de me couper du monde, mais je passe vite à autre chose" fait savoir le comédien de 30 ans. En même temps, après treize ans dans le milieu - Kev Adams a été repéré en 2009 -, l'humoriste complexé a les épaules pour encaisser les critiques et les rumeurs.

« Je passe vite à autre chose » : comment Kev Adams surmonte les critiques