Cameroun : vie chère et choléra, sujets majeurs du Conseil de Cabinet du 31 mars 2022

Cameroun, la vie chère et la situation sanitaire étaient au menu du Conseil des ministres ce 31 mars 2022 © Fournis par Journal du Cameroun Cameroun, la vie chère et la situation sanitaire étaient au menu du Conseil des ministres ce 31 mars 2022

La flambée des prix des produits et la situation sanitaire du Cameroun ont été des sujets majeurs abordés à la rencontre présidée par le Premier ministre ce jeudi 31 mars 2022.

Les préoccupations de la société camerounaise depuis le début de l’année 2022 sont inévitables lors des rencontres de haut niveau. La vie chère, les pénuries, l’inflation, le retour de l’épidémie de choléra et le recul de la pandémie du Covid-19 ont fait l’objet de discussion ce jeudi 31 mars 2022 à l’Immeuble Etoile.

Le Conseil de Cabinet du mois de mars tenu en matinée sous la conduite du Premier ministre chef du gouvernement Joseph Dion Ngute a donné l’occasion aux ministres de s’exprimer.

Sur la vie chère, le ministre du Commerce explique. La flambée des prix, les pénuries, l’inflation et autres sujets de plaintes sur le marché découlent du conflit russo-ukrainien. En raison de cette guerre, le taux d’inflation est de l’ordre de 50% sur les marchés mondiaux et de 7% en Occident. Les prix du gaz, du pétrole et des céréales comme le blé (dont la Russie et l’Ukraine représentent près de 30% du volume global des  exportations mondiales),  sont en hausse.

Cette flambée des prix des produits alimentaires subie par les ménages et les entreprises n’a pas encore atteint le pic. Elle pourrait augmenter de l’ordre de 8 à 20%, selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). C’est sans doute la raison pour laquelle le ministre du Commerce Luc Magloire Mbarga Atangana a demandé au Camerounais lors du point de presse le 30 mars, de revoir leurs habitudes de consommation et de se soutenir pour faire face à la nouvelle donne.

Sur le plan sanitaire, les statistiques du ministère de la Santé publique présentent une situation mitigée. Tandis que la pandémie du Covid-19 est en net recul, la résurgence de l’épidémie de choléra est à surveiller de près. Pour ce qui est de la maladie à coronavirus, le ministère dénombre 163 cas actifs, 3 hospitalisés dont un sous oxygène. Quant à l’infection diarrhéique, 2097 personnes ont été testées positives et 67 décès dénombrés. L’épidémie qui est en outre présente dans six des 10 régions du Cameroun, exige des actions efficaces permettant de la maîtriser.

Cet article Cameroun : vie chère et choléra, sujets majeurs du Conseil de Cabinet du 31 mars 2022 est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Cameroun : vie chère et choléra, sujets majeurs du Conseil de Cabinet du 31 mars 2022