Présidentielle en Gambie : Ousainou Darboe conteste la victoire d’Adama Barrow

Le parti de l’opposant gambien Ousainou Darboe a demandé mardi 14 décembre à la Cour suprême d’annuler la réélection proclamée du sortant Adama Barrow à la présidentielle.

Le président gambien Adama Barrow, peu après l’annonce de sa réélection, le 5 décembre 2021. © Leo Correa/AP/SIPA Le président gambien Adama Barrow, peu après l’annonce de sa réélection, le 5 décembre 2021.

Avant même la proclamation des résultats, Ousainou Darboe et deux autres candidats malheureux avaient exprimé leur intention de contester l’issue de la présidentielle du 4 décembre. Au lendemain du scrutin, le président sortant Adama Barrow avait été déclaré vainqueur par la commission électorale avec environ 53% des voix, contre près de 27% pour Ousainou Darboe, principal adversaire parmi ses cinq concurrents.

Irrégularités

Le parti de l’opposant, l’UDP (United Democratic Party), a officiellement saisi la Cour suprême mardi. Dans son recours, la formation politique accuse Adama Barrow et ses partisans d’avoir distribué de l’argent et des cadeaux dans différents villages. Elle affirme que le parti du chef de l’État, le NPP (National People’s Party), a infiltré la commission électorale, et dénonce la participation de non-Gambiens à l’élection ainsi que différentes irrégularités dans les opérations de vote et de décompte.

À lire Présidentielle en Gambie : la task force d’Adama Barrow

L’UDP a appelé ses supporteurs au calme et assuré de son engagement à recourir « exclusivement à des moyens pacifiques » pour régler les contentieux électoraux.

Les partenaires internationaux de la Gambie avaient signalé qu’ils seraient attentifs à l’acceptation ou la contestation par les perdants des résultats officialisés par la commission.

Avec AFP

Présidentielle en Gambie : Ousainou Darboe conteste la victoire d’Adama Barrow