“C’est totalement assumé” : Mireille Dumas cash sur sa décision de ne pas avoir d’enfant

Mireille Dumas, qui fête ses 40 ans de télévision, s'est laissée aller à la confidence dans le podcast Femmes de télé, vendredi 4 février. L'animatrice a évoqué son choix de ne pas avoir d'enfant.

Comblée par son travail et épanouie dans sa vie de couple, Mireille Dumas n'a jamais ressenti le besoin de devenir mère. L'ancienne présentatrice de Vie privée, vie publique, qui célèbre ses 40 ans de carrière à la télévision, s'est confiée sur sa volonté de ne pas avoir d'enfant dans le podcast Femmes de télé, ce vendredi 4 février. "C'était un non-désir d'enfant et c'est totalement assumé. Je n'ai jamais ressenti ce désir d'enfanter, de porter mon enfant. Jamais", a-t-elle assuré avant de poursuivre : "Je ne me suis pas tant justifiée là-dessus. Je sais que cela a posé des problèmes à certaines femmes qui m'ont souvent dit qu'elles avaient dû se justifier aux yeux de la société. Je n'ai jamais ressenti ça. J'ai répondu que je n'avais pas eu de désir d'enfant.", a-t-elle expliqué.

Ne pas avoir d'enfant a toujours été une "évidence" pour Mireille Dumas qui a consacré "toute son attention" à Antoine, le fils de son époux Dominique Colonna, décédé dans un accident. "J'ai aimé cet enfant comme si c'était le mien. Pour moi les liens du sang ça ne veut rien dire, je mets les liens du cœur au-dessus des liens du sang. Ce qui est important c'est l'amour. Je n'avais pas besoin d'avoir un prolongement", a-t-elle confié. Un choix également encouragé par son activité professionnelle très prenante : "Je travaillais beaucoup aussi. Il y avait beaucoup de créativité. Et après je me suis dit avoir un enfant, il faut s'en occuper. Ne pas s'en occuper, cela n'a aucun sens", a déclaré la réalisatrice.

© Fournis par Gala Mireille Dumas au Salon du livre de Paris, le 16 mars 2019.  CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE

Mireille Dumas, une femme sans regret

Cette décision de ne pas avoir d'enfant, Mireille Dumas l'avait déjà évoquée en novembre dernier dans les colonnes de Gala. "Je fais partie de ces femmes qui n'ont jamais eu le désir de porter un enfant. C'est quelque chose qui m'est étranger", avait-elle expliqué. Et d'ajouter : "J'étais ravie d'élever Antoine (...) Comme c'était un enfant différent, avec une forme légère d'autisme, il avait besoin de beaucoup d'attention. Il a rempli ma vie et j'ai adoré ça. Si c'était à refaire, je referais exactement pareil avec lui."