Tops/Flops Allemagne-Portugal : Gosens en état de grâce, Nelson Semedo a vécu un cauchemar

Gosens en état de grâce, Nelson Semedo a vécu un cauchemar © Reuters/AFP Gosens en état de grâce, Nelson Semedo a vécu un cauchemar

Hauts

Ruben Gosens a tout fait

Le piston de l'Atalanta a absolument dynamité son couloir gauche et a fait vivre un calvaire à Nelson Semedo. Le latéral de Wolverampthon a souffert toute la rencontre des montées rageuses de Gosens. Il aurait pu ouvrir le score d'une fort belle manière si Gnabry n'avait pas été hors-jeu (5e). C'est lui qui centre et qui force Ruben Dias à pousser le ballon dans ses propres filets (35e, 1-1). Il est aussi impliqué sur la deuxième réalisation allemande (2-1, 39e). C'est encore lui qui centrait devant le but de Patricio et permettait à Havertz de faire le break (3-1, 51e). Il ponctuait son énorme prestation en concluant un bon centre de Kimmich (4-1, 60e), quelques secondes avant de sortir sous les applaudissements de l'Allianz Arena.

Cristiano Ronaldo, un match sérieux

Contrairement à son match face à la Hongrie mardi dernier, Cristiano Ronaldo n'a pas mis 85 minutes pour se mettre en marche. Dès la 15e minute, la superstar portugaise climatisait l'Allianz Arena et ouvrait le score après un magnifique contre initié par Bernardo Silva et Diogo Jota. Pas le but le plus impressionnant de sa carrière mais sa course est un modèle du genre. Un but qui éteignait provisoirement des Allemands qui avaient pourtant bien entamé ce match. C'est la première fois qu'il marque face à l'Allemagne, sa 107e réalisation avec la tunique de la Seleçao. Il revient à deux longueurs du record de buts en sélection. Il offrait ensuite un but à Diogo Jota, réduisant ainsi la marque (4-2, 67e). Il a bonifié les ballons qu'il a dû négocier, parfois avec certains gestes techniques.

flops

Nelson Semedo, après-midi cauchemardesque

Il a vécu un calvaire face à un Gosens en état de grâce. Il n'a jamais su combler les montées monstrueuses de l'Allemand. Il n'a pas forcément été aidé par le reste de sa défense et ses coéquipiers au milieu, mais Gosens a toujours trouvé de l'espace dans le dos de Semedo. Dans ces conditions, difficile de briller lorsque vous êtes défenseur. D'un point de vue offensif, il a parfois apporté du danger et des solutions mais c'est resté assez marginal et anecdotique.

Bruno Fernandes, en panne de créativité

Le milieu de Manchester United n'a pas pesé sur cette rencontre. Bruno Fernandes ne s'est pratiquement pas mis en valeur ce samedi face à l'Allemagne, comme contre la Hongrie mardi dernier. Il n'a pas créé de dangers alors que la défense allemande était parfois prenable dans son dos comme sur le premier but portugais. Il sort à l'heure de jeu à la place de João Moutinho qui a eu le mérite de frapper le coup-franc sur la seconde réalisation de la Seleçao.

Antonio Rüdiger, jamais rassurant

Le défenseur de la équipe est le principal responsable de l'ouverture du score portugaise. Il ne jugeait pas bon de se replier rapidement après un corner offensif et laissait le Portugal en supériorité numérique sur le contre de la Seleçao (1-0, 15e). Il est aussi très passif sur la réduction du score portugaise (4-2, 67e). Rüdiger n'a jamais rassuré son équipe alors qu'il est l'élément le plus mobile de cette défense à trois.

Tops/Flops Allemagne-Portugal : Gosens en état de grâce, Nelson Semedo a vécu un cauchemar