A moins de deux mois des JO, l’état d’urgence prolongé au Japon

Des Japonais circulaient dans les rues de Tokyo, le 19 mai dernier. © Philip Fong Des Japonais circulaient dans les rues de Tokyo, le 19 mai dernier.

«Aucune porte fermée» sur la vaccination obligatoire. Emmanuel Macron a indiqué ce vendredi matin que toutes les hypothèses étaient sur la table concernant une éventuelle obligation de la vaccination pour lutter contre la pandémie, en marge de son déplacement au Rwanda. Le président de la République semble toutefois repousser cette mesure à plus tard : «la conviction qui est la nôtre, c’est qu’il est plus efficace de miser, au moment où nous sommes, sur la confiance et la conviction». Mais il a aussi rappelé que depuis le début de son mandat, le gouvernement a déjà rendu «obligatoire plusieurs vaccins pour nos enfants, des vaccins qui étaient connus, pour essayer d’éradiquer complètement les maladies qui étaient concernées». Bien que pour ces derniers, il existait alors «un avis scientifique fort, et un avis éthique qui était aussi très fort», a souligné Emmanuel Macron.

Des grands événements sans jauge possibles malgré tout cet été ? Selon une étude néerlandaise portant sur 24 événements ayant réuni en tout plus de 60 000 personnes, il est possible cet été, en respectant certaines mesures, d’organiser spectacles et autres rassemblements sans distanciation sociale malgré la pandémie. Les auteurs de l’expérimentation Fieldlab, qui ont notamment pris en compte les 3 500 personnes ayant composé le public de l’Eurovision, ont défini une échelle des risques selon le type d’événement et la gravité de la situation sanitaire. Pour chaque «niveau de risque», des mesures sanitaires sont préconisées. Ils affirment que certaines précautions telles que la présentation d’un test PCR négatif et une communication adéquate suffiront, si la situation sanitaire continue de s’améliorer.

La fin des demi-jauges au collège, annonce Blanquer. Le ministre de l’Education nationale a déclaré au micro d’Europe 1 que l’ensemble des collégiens de 4e et 3e pourraient faire leur retour progressif en classe dès la semaine prochaine. Jusqu’à présent, la mesure des demi-jauges s’appliquait encore dans 15 départements, dont ceux de l’Ile-de-France. Les parents des élèves concernés s’inquiétaient du décrochage scolaire et de l’approche du brevet. En revanche, le ministre précise que le protocole en vigueur, consistant à fermer la classe dès l’apparition d’un cas de Covid-19 est maintenu.

Néanmoins, le retour à une scolarité normale ne concerne pas encore les lycéens. «Les choses peuvent bouger d’ici aux vacances d’été du fait de l’amélioration sanitaire. Et c’est pas à pas que nous avançons», avance Jean-Michel Blanquer. Pour le moment, 5 110 classes sont fermées, soit 0,9 %.

Le gouvernement va dévoiler un plan de vaccination pour l’été. Invité de Franceinfo, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a confirmé que le gouvernement allait «renforcer la dotation en vaccins des centres qui se trouvent sur des lieux très fortement touristiques pour que des Français qui n’auraient pas encore été vaccinés et qui se rendent en vacances puissent se faire vacciner s’ils le souhaitent». Avant de nuancer un peu son propos, annonçant que les deux doses de vaccin devaient être administrées dans le même centre. Il a également évoqué l’espacement entre les deux injections, afin d’éviter que la deuxième n’ait lieu pile pendant les vacances. Gabriel Attal a ainsi repris les propos du Ministère de la Santé, craignant que les Français évitent de prendre rendez-vous face aux difficultés d’obtention d’une deuxième dose. Ce qui n’empêche pas la campagne de vaccination d’accélérer.

Le pass sanitaire grec déjà opérationnel. En quête de touristes, la Grèce a dévoilé sa plateforme interactive de certificat européen Covid-19. «La plateforme grecque du certificat numérique est l’une des premières à être prêtes à fonctionner», s’est félicité le vice-président de la Commission Européenne, Margaritis Schinas. Athènes a été l’une des premières capitales de l’Union Européenne, à soutenir l’idée d’un certificat de vaccination pour permettre la reprise des voyages de masse. La Grèce, comme l’Espagne, est particulièrement dépendante du tourisme.

Le vaccin chinois très efficace pour réduire la mortalité ? Les résultats préliminaires d’une étude réalisée par le ministère de la Santé d’Uruguay montrent que le vaccin CoronaVac chinois réduirait la mortalité de 97 %. Contre 80 % pour celui développé par Pfizer /BioNTech. Toutefois, cette même enquête établit que le vaccin américain est plus efficace pour empêcher les contaminations et les hospitalisations. Ces résultats doivent être analysés avec prudence, car l’étude ne prend pas en compte l’âge des personnes, leurs comorbidités et leur degré d’exposition comme le personnel de santé, des facteurs déterminants. D’autres études internationales font état d’une meilleure efficacité pour les vaccins qui utilisent la technologie de l’ARN messager, utilisée par Pfizer /BioNTech et Moderna.

L’état d’urgence à nouveau prolongé au Japon. Alors que les Jeux Olympiques de Tokyo doivent commencer le 23 juillet, le gouvernement japonais a décidé vendredi de prolonger une l’état d’urgence en vigueur dans une partie du pays, jusqu’au 20 juin. Il devait précédemment s’achever le 31 mai, a annoncé le Premier ministre Yoshihide Suga. Car si le nombre d’infections baisse dans la capitale, la situation générale reste inquiétante, alors que le dispositif sanitaire est plus léger que dans de nombreux autres pays. Les JO suscitent de nombreuses critiques au Japon. En ligne de mire, surtout, la lenteur du programme de vaccination, et la persistance des autorités japonaises à vouloir maintenir les Jeux Olympiques. Les détracteurs s’inquiètent de l’arrivée de dizaines de milliers de sportifs, entraîneurs et journalistes du monde entier.

A moins de deux mois des JO, l’état d’urgence prolongé au Japon