Anne-Catherine Verwaerde, acheteuse dans Affaire conclue, le prime : "C'est une chance extraordinaire"

Anne-Catherine Verwaerde, acheteuse dans Affaire conclue, le prime : "C'est une chance extraordinaire" © Christophe RUSSEIL/FTV Anne-Catherine Verwaerde, acheteuse dans Affaire conclue, le prime : "C'est une chance extraordinaire"

Ce mardi 8 juin, "Affaire conclue" revient avec un prime sur France 2 à 21h05. Membre de l'équipe d'acheteurs de l'émission de Sophie Davant, la brocanteuse Anne-Catherine Verwaerde ne regrette vraiment pas cette aventure.

Ce mardi 8 juin, France 2 diffusera le prime d'Affaire conclue. L'occasion de retrouver Sophie Davant et son équipe d'acheteurs. Parmi lesquels le futur grand-père Julien Cohen, Paul Azzopardi, antiquaire à Marseille, mais aussi Anne-Catherine Verwaerde. Avant de mettre les pieds sur un plateau de télévision, cette dernière s'est fait un nom dans son métier. La brocanteuse a débuté sa carrière au bas de l'échelle, comme tout le monde, avant de se démarquer peu à peu de la concurrence. À l'occasion d'une interview accordée à Télé Star, en janvier 2020, la mère de famille acceptait de livrer quelques unes de ses techniques qui l'ont aidée à gravir l'un après l'autre les échelons de sa profession. Son meilleur conseil ? "Il faut se lever tôt, être le premier sur la brocante et prendre le temps de tisser des liens avec les vendeurs. Les connexions, c'est capital dans ce métier", confie-t-elle.

Ces fameuses connexions, après les avoir nouées dans la rue, Anne-Catherine Verwaerde les développe désormais à la télévision. Acheteuse dans Affaire conclue depuis bientôt quatre ans, la brocanteuse en ligne se félicite d'avoir accepté l'offre de France 2. Elle considère que cette opportunité est "une chance extraordinaire donnée à n'importe quel brocanteur de France. Ça permet aussi de découvrir le monde de la télé, c'est une belle aventure". Ainsi, depuis 2017, date de son arrivée dans l'émission, elle estime avoir "acheté pas moins de 350 objets". Des achats qu'elle assure conserver pour sa collection personnelle ou parfois même offrir à des proches. Les deux tiers des objets restant sont quant à eux revendus en ligne. Une façon de faire bien différente de celle de sa consœur Caroline Margeridon qui, de son côté, révèle avoir dépensé autour de 120.000 euros depuis son arrivée dans Affaire conclue pour avoir ensuite revendu près de 85% de ces objets dans ses boutiques.

Anne-Catherine Verwaerde, acheteuse dans Affaire conclue, le prime : "C'est une chance extraordinaire"