Gabon : Ne parlez plus de fair-play à Patrice Neveu

Accusés de manquer de fair-play par le Ghana, les joueurs du Gabon ont été défendus fermement par leur sélectionneur Patrice Neveu. L'explication de texte du techncien français.

FOOTBALL : Gabon vs Ghana - Coupe d’Afrique des Nations - Groupe C - 14/01/2022 © Fournis par Football 365 FOOTBALL : Gabon vs Ghana - Coupe d’Afrique des Nations - Groupe C - 14/01/2022

Le fair-play en football, qu'est-ce que c'est ? Patrice Neveu a son idée sur la question. Le sélectionneur du Gabon l'a montré après le nul entre son équipe et le Gabon (1-1) en défendant ses joueurs, accusés par André Ayew d'avoir marqué sur une balle qui aurait dû être rendue aux Black Stars. Selon le technicien français, le fair-play ne saurait être qu'une question de respect réciproque, or les Ghanéens avaient depuis longtemps oublié qu'il en était ainsi au moment du but égalisateur de Jim Allevinah.

« Pas à crier au scandale »

« Il est toujours très facile de la commenter négativement mais il y a un arbitre, l’arbitre est là pour gérer le jeu. La première fois, quinze minutes avant, ils ont sorti un ballon comme ça, vous avez tous vu que leur gardien de but a pris énormément de temps pour relancer, il a pris un carton jaune. A un moment, j’ai dit, je suis sélectionneur national et je vais prendre aussi mes responsabilités. Le football, c’est un jeu avec des règles, je pense que l’égalisation est tout à fait logique sur le match et qu’il n’y a pas à crier au scandale de ce côté-là », a lâché Patrice Neveu.

« Pas de leçon à recevoir »

Il ne faut surtout pas chercher le coach des Panthères sur le registre de la sémantique. « J’ai beaucoup de respect pour le Ghana qui est un pays anglophone, le mot fair-play est un mot anglais, mais nous n’avons pas de leçon à recevoir, a poursuivi Patrice Neveu, en réponse à un journaliste ghanéen. Il y a un arbitre qui est là pour gérer les débats et vous avez manqué de fair-play jusqu’au moment où vous avez marqué, vous n’avez pas arrêté de casser le jeu... Vous n’allez pas me faire porter le chapeau du responsable du non fair-play, ce n’est pas possible, c’est trop facile. »

Relevant de l'usage et non du règlement, l'habitude de rendre le ballon à l'adversaire n'a pas été respectée par les Gabonais. Mais pour leur coach, les bornes avaient été passées depuis longtemps par les Ghanéens.

Gabon : Ne parlez plus de fair-play à Patrice Neveu