Annie Girardot : comment son entourage a d'abord caché son déclin

Annie Girardot : comment son entourage a d'abord caché son déclin © JLPPA / Bestimage Annie Girardot : comment son entourage a d'abord caché son déclin

À l’occasion de la diffusion, ce mercredi 12 mai sur C8, d’un film avec Annie Girardot, Gala vous propose d’en savoir plus sur le déclin de l’actrice, sa maladie, son addiction à l’alcool et ses problèmes d’argent.

La chaîne C8 diffuse, ce mercredi 12 mai, le film Rocco et ses frères, sorti en 1960 et dans lequel Alain Delon donne la réplique à Annie Girardot. L’occasion de revenir sur la vie de l’actrice et ancienne épouse du comédien Renato Salvatori, qui joue aussi dans le long-métrage réalisé par Luchino Visconti. Décédée le 28 février 2011 à l’âge de 79 ans, celle-ci a dû faire face à une réputation d’alcoolique, due à sa démarche vacillante, ou encore au fait qu’elle perdait la mémoire.

Quoi qu’il en soit, il n’en fallait pas plus pour que son agent décline les invitations reçues, afin de dissimuler le problème de la star avec l’alcool. Dans les années 2000, Annie Girardot a remporté un César grâce à son rôle dans Le Pianiste, de Michael Haneke. Lors de la cérémonie de remise de prix, elle a reçu sa récompense avec émotion et a prononcé un discours de remerciement devant l’assistance. À ce moment-là, le public ne sait pas qu’elle a une oreillette placée sous une mèche de cheveux. C’est donc une amie qui lui lance, de loin, les phrases qu’elle prononce sur scène. La raison ? La comédienne est atteinte de la maladie d’Alzheimer. C’est sa fille, Giulia Salvatori, qui a d’ailleurs révélé, en 2006 et à Paris Match, de quoi souffrait sa mère et pourquoi elle avait autant du mal à se souvenir de tant de choses.

Un chic appartement parisien perdu à la suite de problèmes financiers

À l’occasion de cette interview accordée à nos confrères Annie Girardot a posé devant l’objectif d’un photographe, au sein de son petit appartement, qui n’était en fait pas du tout celui, bien plus grand, de la place des Vosges, dont elle était autrefois propriétaire. En effet, l’actrice avait perdu ce logement à la suite de son amour pour le réalisateur Bob Decout. Celui-ci a partagé sa vie de 1980 à 1993 et il a été jugé responsable de son déclin, notamment financier, ainsi que de son addiction à la cocaïne. Ce dernier a d’ailleurs publié, en 2010, un livre intitulé Avec elle et dans lequel il revenait sur leur relation, tout en assurant qu’il n’avait pas été une mauvaise influence pour elle, comme certains le prétendaient.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Annie Girardot : comment son entourage a d'abord caché son déclin