Fête de l’Aïd El fitr : Le ramadan a pour finalité de transformer positivement le musulman (Imam)

vlcsnap-2022-05-02-10h44m40s125 © Présenté par vlcsnap-2022-05-02-10h44m40s125 © Présenté par

Burkina-Réligion-Islam-Ramadan-Célébration-Prière

Fête de l’Aïd El fitr : Le ramadan a pour finalité de transformer positivement le musulman (Imam)

Ouagadougou, 2 mai 2022 (AIB)-Le ramadan a pour finalité de transformer positivement le musulman, a indiqué ce lundi matin, à Ouagadougou, l’Imam Tiégo Tiemtoré lors de la prière de l’Aïd El Fitr marquant la fin du mois de jeûne.

La prière de l’Aïd El fitr marquant la fin du mois de ramadan a été célébré ce lundi matin sur le terrain Dabo Boukary de l’université Joseph Ki-Zerbo à Ouagadougou, par le Cercle d’études, de recherche et de formation islamique (CERFI) et l’Association des élèves et étudiants musulmans du Burkina (AEEMB).

Après les deux rakats, l’Imam du CERFI et de l’AEEMB Tiégo Tiemtoré a indiqué dans son sermon, que « le ramadan a pour finalité de transformer positivement le musulman en ce sens qu’il nous invite à devenir meilleur afin d’atteindre la piété ».

Il a indiqué que ce mois permet au musulman de garder le lien intime avec son seigneur, de vivre dans la présence divine permanente, de s’éduquer au don et à la générosité et de développer un rapport affectif avec le livre saint.

L’imam Tiégo Tiemtoré a invité les musulmans burkinabè à consolider et fluctifier les acquis engrangés au cours de ce mois de ramadan en vue d’être parmi les élus d’Allah.

Selon l’imam Tiégo, l’organisation des musulmans du Burkina Faso « doit toujours être une préoccupation pour nous tous afin que nous soyons à la hauteur des espérances de notre pays ».

De son avis, les structures musulmanes « doivent être porteurs d’espoir pour tous les musulmans ».

La fédération des musulmans « doit constituer le symbole vivant de l’unité des musulmans tant désirée et gage d’une meilleure organisation de notre Oumma », a-t-il souligné.

L’imam Tiégo Tiémtoré invite la fédération des associations islamiques du Burkina Faso, à prêcher un islam qui prône le vivre ensemble en conformité avec les enseignements fondamentaux de la réligion.

Il a aussi « interpeller les populations musulmanes à une participation citoyenne de qualité en étant présente partout où cela s’avère nécessaire pour l’intérêt général des êtres humains ».

« Tout ce qui concerne la vie du pays, doit intéresser le musulman, notre foi inclut une responsabilité vis à vis de Dieu mais aussi vis à vis des hommes et nous exhorte à un engagement citoyen », a-t-il affirmé.

L’imam Tiemtoré a invité les musulmans du Burkina Faso à « mieux s’organiser pour s’impliquer davantage dans tous les combats citoyens qui honorent et protègent l’espèce humaine ».

« Au dé-là des discours, nous sommes attendus sur plusieurs chantiers. Entre autres, la prise en charge des personnes vulnérables et des malades, une offre sanitaire, l’éducation de la jeunesse, la dénonciation des anti valeurs et la mauvaise gouvernance d’où qu’elle vienne, afin de concourir au mieux être des burkinabè », a-t-il soutenu.

La prière de l’Aïd El fitr s’est déroulée ce lundi matin à travers le Burkina Faso après 29 jours de jeûnes du dimanche 3 avril au dimanche 1er mai 2022.

Agence d’information du Burkina

WIS/az

Fête de l’Aïd El fitr : Le ramadan a pour finalité de transformer positivement le musulman (Imam)