Lutte contre le terrorisme, putsch en Guinée et football, en couverture des quotidiens burkinabè

Mercredi revue © Présenté par Mercredi revue

Burkina-Presse-Revue

Lutte contre le terrorisme, putsch en Guinée et football, en couverture des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 8 sept. 2021 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce mercredi traitent de sujets variés dont le sport et la situation en Guinée avec le putsch survenu dimanche dernier, sans oublier la lutte contre le terrorisme.

Le quotidien national Sidwaya aborde la visite, hier mardi au Burkina Faso, du ministre malien de la Défense, le colonel Sadio Camara, en arborant : « Burkina-Mali : Une vision commune contre le terrorisme ».

Sidwaya croit savoir que la lutte contre le terrorisme est un défi commun au Burkina Faso et au Mali et la réponse à ce problème doit être globale.

« C’est la conviction du président de la transition malienne, Assimi Goïta, qui a de ce fait dépêché son ministre de la Défense, le colonel Sadio Camara, auprès du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, pour échanger sur la question », écrit le journal.

A ce propos, L’Express du Faso, quotidien privé édité à Bobo-Dioulasso titre : « Lutte contre le terrorisme : Le Mali et le Burkina Faso mutualisent leurs forces ».

Toujours concernant la lutte contre le terrorisme, Aujourd’hui au Faso renseigne que « plusieurs terroristes ont été neutralisés la semaine écoulée ».

Le même journal privé, parlant de la situation en Guinée, s’interroge : « Guinée, après le putsch : Et maintenant retour vers le futur ou le passé ? ».

De son côté, L’Observateur Paalga évoque le sujet dans ses rubriques ‘’Les Humeurs de Barry’’ et ‘’Regard sur l’actualité’’, avec respectivement comme titres : «Le professeur est mort, vive le légionnaire » et « Et pourtant, il y a des pépites démocratique en Afrique ».

Le journal privé Le Quotidien publie la réaction de l’homme politique Hermann Yaméogo qui déclare à la Une, au sujet du coup d’Etat en Guinée : « je voyais venir les choses ».

Pendant ce temps, Le Pays donne la parole à des analystes politiques et acteurs de la société civile burkinabè qui commentent le putsch contre le président guinéen Alpha Condé.

Ainsi, Alexandre Sankara, membre du haut conseil du parti Progressistes unis pour le renouveau (PUR) pense que « l’Afrique n’a peut-être pas besoin finalement de démocratie mais seulement de dirigeants patriotes, travailleurs, intègres, vertueux, rigoureux…».

Quant au secrétaire exécutif du Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC), Sagado Nakanabo, il affirme que « seul le peuple mobilisé peut conduire un véritable changement».

Me Guy Hervé Kam du Mouvement SENS, lui, considère qu’« il ne faut jamais désespérer de la démocratie».

En sport, Le Pays revient, dans sa rubrique ‘’Actu-foot’’, sur les éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022, se posant cette question : « Burkina Faso-Algérie : Délocalisé au Maroc, pourquoi ce match est si spécial ? ».

Au même moment, Sidwaya laisse lire à sa Une : «Eliminatoires coupe du monde/Burkina-Algérie : 1-1 : Les Etalons tiennent en respect les Fennecs ».

A ce propos, le journal privé Aujourd’hui au Faso s’exclame : « Burkina-Algérie : Déjà déterminant ! », là où L’Observateur Paalga mentionne : « Les Etalons tiennent tête au Fennecs».

Agence d’information du Burkina

Lutte contre le terrorisme, putsch en Guinée et football, en couverture des quotidiens burkinabè