272 décès à l’hôpital, le Québec fait appel à l’armée pour la vaccination… le point sur le coronavirus

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

© REUTERS/Cole Burston.

La situation en France

La pression due à la cinquième vague de Covid s'accentue sur l'hôpital avec plus de 2.000 admissions en 24 heures , selon les chiffres de Santé publique France lundi, qui indiquent aussi une hausse continue des contaminations au coronavirus. Les services de soins ont continué à accueillir un nombre croissant de malades, avec 19.606 patients hospitalisés lundi (contre 19.043 dimanche) et 2.160 nouvelles admissions en 24 heures.

La hausse sur sept jours, qui lisse les effets de seuil, se confirme avec 9.323 hospitalisations en une semaine, contre 7.413 lundi dernier. Cette hausse est aussi marquée pour les services de soins critiques, qui accueillent les formes les plus graves de la maladie. Les services de réanimation soignent actuellement 3.654 malades, avec 352 admissions en 24 heures. Sur sept jours, ils en ont accueilli 1.817, contre 1.747 lundi dernier.

A titre de comparaison, si le nombre de malades traités en sons critiques (3.654) reste loin du pic de la première vague (plus de 7.000, en 2020) ou de celui de la troisième (6.001, en 2021), il risque de tutoyer à brève échéance celui de la deuxième vague (4.903, en 2020). En 24 heures, les hôpitaux ont enregistré 272 décès, le chiffre le plus élevé depuis le début de la cinquième vague de Covid en octobre. Au total, la maladie a emporté 124.212 personnes.

La virulence de la cinquième vague est confirmée avec, sur sept jours, une moyenne quotidienne de plus de 167.000 personnes testées positives. On en comptait, toujours en moyenne quotidienne sur sept jours, un peu plus de 72.000 lundi dernier. Sur 24 heures, on a enregistré 67.481 nouveaux cas, selon les chiffres de SpF. Le taux de positivité (sur les sept derniers jours consolidés à J-3), qui mesure la proportion de résultats positifs sur celui du nombre de personnes testées, est stable à 15,8%. Il était de 8,2% lundi dernier. Depuis le début de la campagne de vaccination, 76,8% des Français sont complètement vaccinés (51.793.535 personnes), et 78,5% ont reçu au moins une injection (52.956.980 personnes), selon la Direction générale de la santé (DGS).

L'armée arrive en renfort au Québec pour la vaccination

L'armée canadienne a été déployée en renfort lundi au Québec pour fournir une aide logistique à la campagne de vaccination contre le Covid-19, dans le contexte d'une forte augmentation des cas liée à la propagation du variant Omicron . "Suite à l'approbation de la demande d'aide fédérale du Québec, le personnel des Forces armées canadiennes commencera son déploiement aujourd'hui afin de soutenir la campagne de vaccination de la province", a annoncé sur Twitter le ministre fédéral de la Protection civile Bill Blair, à la veille de l'ouverture de la prise de rendez-vous pour la dose de rappel aux Québécois de 18 à 59 ans Le lieutenant Daniel Alejandro Pineda Revelo, officier des affaires publiques au ministère de la Défense, a précisé que "les tâches assignées aux Forces armées canadiennes pourraient comprendre l'accueil des personnes au centre, l'orientation des personnes à travers les étapes pour se faire vacciner et le nettoyage et la désinfection des surfaces et des zones". "A la demande de la province et selon sa priorité, nous nous concentrons sur la région de Montréal pour le moment", a-t-il indiqué, dans une réponse envoyée par mail à l'AFP.

Selon les médias locaux, quelque 200 militaires devraient arriver dans différents centres de vaccination. Ce déploiement survient après une demande officielle formulée mi-décembre par le Québec, dont le réseau de santé est malmené par une pénurie de personnel aggravée par la pandémie. "Omicron menace la capacité hospitalière du Québec. Il faut accélérer la vaccination des Québécois", avait souligné Geneviève Guilbault, la ministre de la Sécurité publique de la province, sur Twitter. L'arrivée des militaires intervient également à la veille de l'ouverture de la prise de rendez-vous d'une dose de rappel du vaccin anti-Covid pour les Québécois âgés de 18 à 59 ans, selon un calendrier dégressif qui s'étale tout au long du mois de janvier en fonction de l'âge. Au total, 82% de la population âgée de 5 ans et plus a reçu deux doses de vaccin anti-Covid et 17% en a reçu une troisième, selon la dernière mise à jour du ministère de la Santé du Québec.

Le Québec a recensé lundi 15.293 nouveaux cas et 15 décès supplémentaires. En outre, 165 personnes de plus étaient hospitalisées sur un total de 1.396. Confronté à des contaminations record depuis plusieurs semaines, le Québec a annoncé la semaine dernière un arsenal de nouvelles mesures comprenant notamment le retour du couvre-feu nocturne de 22h à 5h du matin dans l'ensemble de la province. Les rassemblements privés sont désormais limités à la bulle familiale, les salles des restaurants sont fermées et la rentrée scolaire a été repoussée. La province a aussi autorisé les travailleurs de la santé testés positifs au Covid-19 et asymptomatiques à continuer à travailler. Au printemps 2020, plus de 1.500 militaires étaient venus prêter main-forte au Québec et en Ontario dans les résidences pour personnes âgées, touchées de plein fouet par le coronavirus, en raison de cette pénurie chronique de main d'œuvre.

Le bilan dans le monde

La pandémie a fait au moins 5.441.446 morts dans le monde depuis décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, lundi à 11H GMT.

En valeur absolue, les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 827.726 morts, suivis par le Brésil (619.209), l'Inde (481.893) et la Russie (311.353).

L'Organisation mondiale de la santé estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

272 décès à l’hôpital, le Québec fait appel à l’armée pour la vaccination… le point sur le coronavirus