Lille disjoncte complètement à Troyes

© Fournis par Sofoot

Troyes 3-0 Lille

Buts : Tardieu (43e SP et 86e SP) et Ugbo (55e SP)

Expulsions : Renato Sanches (50e) et Yılmaz (69e) pour le LOSC

Le champion de France a perdu ses nerfs. Et dans des proportions invraisemblables.

Pour préserver ses infimes chances d’accrocher un strapontin européen en fin de saison, Lille devait s’imposer à Troyes, ce dimanche. Problème : les joueurs de Jocelyn Gourvennec ont totalement dégoupillé et se sont logiquement inclinés (3-0) au terme d’une rencontre insensée. Dès le début, on a senti que les Dogues n’étaient pas vraiment dans leur assiette. Ils ont dominé la première période, c’est vrai, mais ont surtout peiné à se procurer des occasions face à un bloc troyen bien regroupé. Renato Sanches et Jonathan David ont multiplié les mauvais choix, Burak Yılmaz a râlé contre la terre entière et seul Edon Zhegrova, par ses prises de balle incisives et ses accélérations sur son côté droit, a provoqué quelques frémissements. Peu inquiété, le LOSC a pourtant été sanctionné sur l’une des premières incursions auboises dans sa surface de réparation.

Tristan Dingomé a en effet obtenu un penalty que l’on qualifiera de très généreux, et Florian Tardieu, imperturbable, a pris Léo Jardim à contre-pied (1-0, 43e). Les déboires lillois se sont accumulés après la pause. À côté de ses pompes, Renato Sanches a été expulsé pour avoir prononcé des propos a priori peu amènes à l’encontre de l’arbitre (50e). Cinq minutes plus tard, Sven Botman a plaqué Iké Ugbo dans la surface, concédant ainsi un nouveau penalty. Le Canadien, bonne pioche du dernier mercato hivernal, ne s’est pas posé de question et a transformé en force (2-0, 55e). Pour ne rien arranger, Yılmaz a également rejoint les vestiaires avant ses partenaires, à cause d’un tacle par derrière non maîtrisé et franchement pas indispensable sur Tardieu (69e). Les locaux n’en demandaient pas tant et ont donc pu gérer leur avance avec aisance, se permettant même d’alourdir la marque sur un troisième penalty, encore marqué par Tardieu (3-0, 86e). Irréel.

Au milieu de tout ce bazar, l’ESTAC (14e) prend cinq points d’avance sur Saint-Étienne (18e) et provisoirement neuf sur Bordeaux (19e). Une sacrée opération dans la quête du maintien.

Troyes (5-4-1) : Moulin - Kaboré (Mazou-Sacko, 89e), Biancone, Palmer-Brown, Koné (N’jo, 14e), Ripart (Larouci, 67e) - Dingomé (Touzghar, 67e), Kouamé, Tardieu, Chavalerin - Ugbo (Mothiba, 67e). Entraîneur : Bruno Irles.

Lille (4-4-2) : Jardim - Çelik (Tiago Djaló, 81e), José Fonte, Botman, Gudmundsson (Bradarić, 70e) - Zhegrova (Angel Gomes (57e), André, Renato Sanches, Weah - David (Bamba, 70e), Yılmaz. Entraîneur : Jocelyn Gourvennec.

Résultat et classement de la Ligue 1

Lille disjoncte complètement à Troyes