Mes odyssées en Méditerranée | L’association culturelle «Made in Italy Tunisia» voit le jour à Hammamet: Contre le communautarisme et la ghettoïsation

© Présenté par

Ces dernières années, le nombre de retraités italiens en Tunisie a littéralement explosé. Les raisons, qui poussent les Italiens à venir dans notre beau pays, sont nombreuses : à part la proximité géographique, la beauté de ses paysages, les plages et l’accueil de la population, il y a des motivations d’ordre économique. En effet, l’Etat tunisien permet aux retraités italiens, mais pas seulement, de payer des impôts dérisoires sur un pourcentage infime du revenu brut. Une aubaine pour ces retraités, surtaxés dans leur pays d’origine, qui se voient obligés par la loi italienne de passer six mois et un jour de l’année en Tunisie pour pouvoir jouir de ces avantages fiscaux.

C’est ainsi que depuis quelques années, 8.000 Italiens se sont installés en Tunisie et que beaucoup d’autres ont manifesté leur volonté de s’y installer dans les mois à venir. 6.000 de ces 8.000 Italiens ont élu leur domicile à Hammamet.

Ce nombre important d’Italiens présents dans la ville de Hammamet, et plus en général au Cap Bon, a poussé Giancarlo Montesano, Sarah Marturana, Mirko Salvati et Mohammed Ouali à créer le 8 avril 2022, à Hammamet, l’association culturelle «Made in Italy Tunisia», une association complètement gérée et dirigée par tous les membres, italiens et tunisiens qui ont manifesté leur volonté de s’inscrire et de contribuer à l’amitié tuniso-italienne. L’association a comme objectifs de développer davantage le volet culturel avec le cinéma, le théâtre, la musique, l’art, mais aussi le sport, la solidarité et l’intégration de la collectivité italienne dans le tissu social et culturel tunisien. Cela permettrait de faire connaître et comprendre d’un côté comme de l’autre sa propre culture, sa langue, ses traditions… tout en manifestant, du côté italien, sa sincère gratitude au peuple tunisien qui les accueille.

Le but principal de l’association «Made in Italy Tunisia» est de développer davantage l’intégration avec les Tunisiens pour éviter que cette communauté italienne ne devienne pas l’un des ghettos, comme on a l’habitude de voir malheureusement en Europe avec les communautés étrangères. Pour éviter cela, je pense que l’association doit jouer sa carte de la cohabitation, plus que de l’intégration, le secret réside justement dans le respect réciproque de l’individu et de sa culture, sans imposition aucune, tout en considérant la «différence» une richesse. Si on jette un regard à l’histoire du pays, au fil des siècles, c’est ce que la Tunisie a toujours fait avec les communautés étrangères historiquement présentes depuis le XVIIe siècle dans le pays. Voilà pourquoi le système occidental dit «d’intégration» s’est révélé un fiasco, entraînant le communautarisme, l’isolement des migrants et des risques d’affrontement, de discrimination et de violence.

Le comité directeur de l’association est formé par Giancarlo Montesano, président ; Sarah Marturana, Mohammed Ouali et Mirko Salvati, qui se sont mis tout de suite au travail, organisant les trois premières activités de l’association : une collecte alimentaire pour les plus démunis, la protection de l’environnement avec une campagne de nettoyage de la plage et des plus belles zones de Hammamet, avec un tri et recyclage des déchets et, enfin, une excursion à la découverte des majestueux sites archéologiques que la Tunisie nous offre.

*Le siège de l’association «Made in Italy Tunisia» se trouve au 2, rue de la libération « Espace bouksila » à Hammamet. L’association est ouverte à tous. Pour d’autres informations, vous pouvez vous adresser par mail à : madeinitalytunisia@gmail.com

Advertisement

Mes odyssées en Méditerranée | L’association culturelle «Made in Italy Tunisia» voit le jour à Hammamet: Contre le communautarisme et la ghettoïsation