Le Gabon rejoint la campagne mondiale pour les droits des femmes «HeForShe»

Le Mali participe également à la campagne «HeForShe». © David Baché/RFI Le Mali participe également à la campagne «HeForShe».

Le Gabon vient d’adhérer à la campagne mondiale « HeForShe » (« Lui pour elle »), un mouvement dont le but est de faire participer les hommes et les garçons comme acteurs clés dans le combat pour l’égalité des sexes et les droits des femmes.

Avec notre correspondant à Libreville, Yves-Laurent Goma

Une cérémonie officielle a été organisée mardi à Libreville pour le lancement de la campagne « HeForShe ». Elle se déroulera dans tout le pays durant plusieurs années. « Nous avons plus d’une cinquantaine de pays engagés à travers le monde. En Afrique particulièrement, il y en a 15. Le Gabon devient le quinzième pays », a déclaré Oulimata Sarr, directrice régionale de l’ONU Femmes pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Elle est venue de Dakar pour participer au lancement de cette campagne qui se déroulera sous forme de sensibilisation dans les écoles, les administrations et via des spots publicitaires

« Chers hommes et chers garçons, cette bataille est aussi la vôtre »

« HeForShe » n’est pas un mouvement féministe, mais un combat qui implique les hommes afin d’éliminer les violences faites aux femmes et d’assurer l’égalité entre les femmes et les hommes, a rappelé la Première ministre gabonaise, Rose Christiane Ossouka Raponda. « Chers hommes et chers garçons, cette bataille est aussi la vôtre. Nous avons donc besoin de vous car vous êtes des acteurs importants du combat pour l’égalité », a-t-elle déclaré lorsqu’elle a officiellement lancé la campagne.

Pour avoir expurgé du Code civil toutes les dispositions discriminatoires envers les femmes et mis en place le programme « Gabon Égalité », le président Ali Bongo s’est vu décerner mardi le prix « HeForShe », comme l’ancien président américain, Barack Obama.

Au Gabon, plusieurs institutions, dont la primature, sont dirigées par des femmes. En juin 2009, Rose Francine Rogombé a assumé l’intérim du président de la République durant quatre mois après la mort d’Omar Bongo.

Le Gabon rejoint la campagne mondiale pour les droits des femmes «HeForShe»