Dr. Abdoulaye Tamboura : « L’heure doit être à la désescalade »

© Fournis par Journal du Mali

Les autorités maliennes ont pris la décision le 31 janvier 2022 d’expulser du Mali l’ambassadeur français Joël Meyer, suite aux propos « hostiles et outrageux » tenus par le chef de la diplomatie française, Jean-Yves le Drian. Dans cet entretien, Dr. Abdoulaye Tamboura, géopolitologue, livre son analyse de la situation tendue entre Bamako et Paris.

Comment analysez- vous cette décision d’expulsion ?

À ce que je sache, c’est la première fois qu’un ambassadeur est expulsé du Mali. C’est une décision historique. Cela veut tout simplement dire que les États ne sont plus comme lors de la période coloniale. Les États d’aujourd’hui défendent leurs intérêts et le Mali est appelé à défendre les siens. Si la France veut coopérer avec le Mali, il faut que cela soit dans un cadre gagnant-gagnant. Toutefois, je pense que cela aurait été encore mieux de s’expliquer davantage entre les deux pays. Les propos du ministre français des Affaires étrangères sur les autorités maliennes sont scandaleux et indécents et n’encouragent pas la bonne entente. Mais La France et le Mali doivent s’asseoir et discuter réellement sur les points de divergences.

Quelles pourraient être les conséquences de cette décision?

Elles ne seront que néfastes pour les deux pays. Quand on regarde l’implication de la France au Mali, à travers la force Takuba et l’EUTM, son rôle est très important, même s’il y a des critiques sur la manière dont les Français évoluent sur le territoire du Mali. Mais la diplomatie sert à cela, à parler avec tout le monde, même avec ses propres ennemis. Au même moment, les autorités maliennes ne doivent pas être guidées par des discours populistes ou nationalistes. L’heure doit être à la désescalade. Il ne faut pas qu’on aille plus loin. La France n’a pas intérêt à abandonner la lutte terroriste au Mali. Sur le plan diplomatique, à l’échelle mondiale, elle a du poids par rapport au Mali. J’espère qu’elle ne va pas lui mettre des bâtons dans les roues. Pour éviter cela, le Mali doit aussi user de ses canaux diplomatiques pour faire se départir la France de son attitude hautaine. Sur le plan européen, il y a quand même un risque d’effet domino envers le Mali, parce que l’Europe est solidaire de la France.

Comment expliquer la dégradation graduelle des relations entre la France et le Mali ?

C’est à partir du 2ème coup d’État que les relations se sont dégradées entre les deux pays. Depuis que Bah N’daw et Moctar Ouane ont été arrêtés, la France n’a jamais plus considéré comme légitimes les autorités de la transition.

Cet article Dr. Abdoulaye Tamboura : « L’heure doit être à la désescalade » est apparu en premier sur Journal du Mali.

Dr. Abdoulaye Tamboura : « L’heure doit être à la désescalade »