Enfant de la balle, Californie, blessure… Cinq choses à savoir sur Taylor Fritz, le tombeur de Nadal en finale à Indian Wells

Taylor Fritz © Antoine Couvercelle / Panoramic / PANORAMIC Taylor Fritz

En remportant le prestigieux tournoi d'Indian Wells dans la vallée de Coachella, Taylor Fritz est devenu le premier Américain à soulever le trophée dans le désert californien, depuis Andre Agassi en 2001. En demi-finale, Il a brisé la série de treize succès consécutifs d'Andrey Rublev (7-5, 6-4) et en finale a infligé à Rafael Nadal sa première défaite de l'année 2022 (6-3, 7-6). Après cet exploit, le joueur de 24 ans, haut d'1 mètre 96, a fait un bond dans le top 10 (13e) et est devenu l'incontestable numéro un américain devant Reilly Opelka (24 ans, 18e).

Indian Wells, « la maison », de cet enfant de la balle

Il a grandi à Rancho Santa Fe. Une bourgade de San Diego, située dans le sud de la Californie, à deux heures de route d'Indian Wells. Alors que son palmarès jusqu'ici se limitait à un titre, un ATP 250 conquis sur le gazon d'Eastbourne au début de l'été 2019, le local de l'étape s'est particulièrement illustré sous le soleil californien ces six derniers mois. Demi-finaliste de ce même tournoi en octobre dernier, il avait fait tomber Matteo Berrettini, Jannick Sinner et Alexander Zverev, et signé alors sa meilleure performance dans un Masters 1000. Il a encore fait mieux cette semaine dans «son tournoi». Gamin, il allait assister au tournoi avec son père. « C'est ma deuxième maison. J'ai beaucoup de famille ici. J'ai disputé plein de tournois en Californie du Sud quand j'étais plus jeune et mon père est l'entraîneur du College of Desert ». Comme la plupart des champions de son âge, l'Américain est tombé dans la marmite tennis quand il était petit. Guy, son papa, est un ancien professionnel et a été son premier entraîneur, puis a été nommé en 2016 responsable du développement olympique américain. Sa mère, Kathy May est une ancienne membre du Top 10, a remporté sept titres WTA et a atteint trois quarts de finale de Grand Chelem, dont deux à Roland-Garros en 1977 et 1978.

Taylor Fritz revient de loin…

S'il a dominé un Nadal, très diminué, Taylor Fritz, lui-même n'était pas au mieux avant de débuter la finale. Touché à la cheville samedi soir lors de sa demi-finale victorieuse contre Andrey Rublev, l'Américain a failli, selon ses dires, jeter l'éponge à l'issue d'un entraînement d'avant finale : «Je ne peux même pas décrire à quel point c'est invraisemblable d'avoir pu jouer comme j'ai joué aujourd'hui parce que j'ai ressenti la pire douleur de ma carrière ce matin. Sur quelques changements de direction, j'ai hurlé. La douleur était atroce. » Son staff, dont le célèbre Paul Annacone, l'un des trois entraîneurs, l'a même dissuadé de jouer la finale. Fritz a quand même tenté sa chance. Il a bien fait. Il a su surmonter la douleur. Armé de son gros coup droit, Taylor Fritz a su faire la différence pour faire tomber la légende Nadal.

» LIRE AUSSI - Tennis : «Je pensais que j'allais devoir déclarer forfait», raconte Fritz, vainqueur de Nadal en finale d'Indian Wells

» LIRE AUSSI - Tennis: Taylor Fritz fait son entrée dans le Top 10 après sa victoire à Indian Wells

Sa première victoire face à un membre du Big Three

Face à un Nadal diminué physiquement, l'Américain a su ainsi garder la maîtrise de ses nerfs et de ses émotions pour s'offrir une première. Il n'avait jamais battu auparavant une des trois légendes vivantes du circuit (Djokovic, Nadal, Federer). Fritz avait ainsi affronté cinq fois Novak Djokovic, deux fois Roger Federer et une fois Rafael Nadal. Bilan ? Huit matches, huit défaites. « J'ai tellement perdu ces matches contre les gros joueurs… J'avais l'impression qu'ils étaient imbattables, que c'était beaucoup trop haut pour moi ». Il efface ainsi un souvenir amer. A l'Open d'Australie en 2021, il s'était incliné en cinq manches face à Djokovic au 3e tour sur la Rod Laver Arena. Une rencontre où le Serbe avait pourtant joué avec une déchirure abdominale…

Un plafond de verre en Grand Chelem à briser

Le vainqueur d'Indian Wells reste sur un huitième de finale de l'Open d'Australie en janvier où il s'est incliné après avoir livré une grosse bataille face au numéro 5 mondial Stefanos Tsitsipas (4-6, 6-4, 4-6, 6-3, 6-4). Auparavant, Il avait buté à sept reprises au troisième tour d'un Majeur... Fort de son nouveau statut de 13e joueur mondial, il peut espérer viser plus loin cette année. Ça ne sera peut-être pas à Roland-Garros où il n'a jamais fait mieux qu'un troisième tour (2020) en cinq participations.

Taylor est désormais en couple avec une star de TikTok

En 2016, à l'âge de 18 ans, il a épousé Raquel Pedraza avec qui il a eu un enfant (Jordan) et avec qui il a divorcé en décembre 2091 après trois ans de vie conjugale. L'Américain file aujourd'hui le parfait amour avec Morgan Riddle, un modèle Instagram et Tiktok très populaire, d'origine polonaise et âgée de 24 ans. Elle est «célèbre» pour avoir fait 3,7 millions de vues avec cette vidéo TikTok où elle explique ce qu'est la vie sur le circuit.

Enfant de la balle, Californie, blessure… Cinq choses à savoir sur Taylor Fritz, le tombeur de Nadal en finale à Indian Wells