Le Raja Casablanca vire (déjà) Wilmots

Le Raja Casablanca a annoncé le limogeage de son entraîneur Marc Wilmots, pour manque de résultats.

FOOTBALL : Al Ahly SC Vs Raja Casablanca - African Super Cup - Finale - 22/12/2021 © Fournis par Mercato 365 FOOTBALL : Al Ahly SC Vs Raja Casablanca - African Super Cup - Finale - 22/12/2021

Un petit tour et puis s'en va. Trois mois après son arrivée au poste d'entraîneur du Raja Casablanca, Marc Wilmots a été démis de ses fonctions. Le club marocain en a décidé ainsi à l'issue d'une réunion tenue ce dimanche et l'a annoncé dans la foulée sur ses différents canaux officiels. Objet de divisions en interne, le licenciement du technicien belge de 52 ans aurait été décidé avant même la victoire ramenée de Sétif, samedi en Ligue des Champions.

?ref_src=twsrc%5Etfw">February 20, 2022

Malgré son bon départ dans la phase de poules de cette épreuve, Wilmots a payé ses résultats, jugés trop modestes : en 11 rencontres depuis son arrivée sur le banc, l'ancien sélectionneur des Diables Rouges n’a remporté que 4 victoires, concédé 4 nuls et subi 3 défaites. A son débit, la Supercoupe de la CAF, perdue aux tirs au but aux dépens d'Al-Ahly. Un bilan modeste qui se traduit aussi par un retard de 8 points sur le grand rival local du Wydad à la deuxième place du classement de la Botola Pro.

« En 2022, avec les nouveaux joueurs venus au mercato, nous étions invaincus mais je me plie à la décision et au vote démocratique », a expliqué l'intéressé à La Dernière Heure. Un sursaut qui ne lui aura pas permis de sauver sa place. Le Raja Casablanca va économiser un gros salaire (estimé à plus de 35.000 euros mensuels) mais devoir faire un gros chèque. Le nom du Tunisien Mondher Kebaier, déchargé après la récente CAN de son poste de sélectionneur national, circule pour le remplacer.

Le Raja Casablanca vire (déjà) Wilmots