Sénégal : Sembène Ousmane déjà oublié ?

Sembène Ousmane, un des plus grands cinéastes africains © picture-alliance/Mary Evans Picture Library Sembène Ousmane, un des plus grands cinéastes africains

La maison de Sembène Ousmane, le cinéaste sénégalais, originaire de Ziguinchor, au sud du Sénégal, qui aurait pu être conservée comme l'est la chambre d'hôtel qu'il occupait à Ougadougou, à l'occasion du Fespaco, est aujourd'hui en ruines.

La bâtisse s'est effondrée et plus grave encore, le site est devenu un dépôt d'ordures qui semble laisser indifférent les autorités sénégalaises. Et contrairement à Ouagadougou où une place le symbolise, il n'y a aucune rue ou édifice public qui porte son nom dans la ville de Ziguinchor.

Aujourd'hui, il ne reste plus que des gravas et des tôles effondrées de la maison familiale du célèbre cinéaste sénégalais, située dans le vieux quartier de Santhiaba en plein cœur de Ziguinchor.

Lire aussi →Le cinéma africain à l'affiche de la Berlinale

"Une tragédie"

Le site est même utilisé par certains pour y jeter leurs déchets. Pour le professeur Amadou Fall, enseignant à l'Université de Ziguinchor, qui s'est beaucoup intéressé au parcours de Sembène Ousmane, cette situation traduit tout simplement la "tragédie africaine."

''C'est une tragédie, je ne badine pas avec les mots. C'est une tragédie. Qu'a fait Sembène de mal pour qu'aujourd'hui cette maison qu'il a voulu acheter pour en faire don à la ville de Ziguinchor soit abandonnée ? Cette maison est aujourd'hui un tas de ferrailles, un tas de boue. Vous voyez, on y dépose des immondices. Et c'est ça la tragédie africaine'', estime le professeur Amadou Fall.

"Oublier Sembène, c'est oublier la Casamance"

Le professeur Fall ajoute qu'oublier Sembène c'est oublier la Casamance.

''Et nous, nous avons avec d'autres, essayé... Nous essayons encore de réhabiliter cet homme parce que c'est un patrimoine. Oublier Sembène, c'est oublier la Casamance, c'est ça aussi mon slogan. Parce que Sembène a symbolisé la Casamance, Sembène a matérialisé les us et coutumes, les valeurs traditionnelles qui ont fait l'homme casamançais, qui ont fait l'Africain dans son intégralité un homme de respect, un homme qui fait un serment et qui respecte justement la parole donnée', explique le professeur.

Lire aussi →20 ans de cinéma africain à Cologne

"Le Burkina donne l'exemple"

Youssouf Conté, un voisin, relève que le spectacle qu'offre aujourd'hui le site qui abritait la maison familiale de Sembène est tout simplement écœurant.

''Au Burkina Faso, il y a une statue qui représente Sembène Ousmane, à Ouagadougou, pour montrer son importance dans le cinéma africain. Ici à Ziguinchor aujourd'hui, quand on vient devant son ancien domicile qui est devenu un dépotoir comme on le voit là, c'est déprimant. Je ne comprends pas. Vraiment, moi je crois que les autorités devraient faire des efforts et surtout le maire'', dit Youssouf Conté.

Taïbou Diédhiou, adjoint au maire de Ziguinchor et chargé des affaires culturelles, assure que l'institution municipale envisage de construire un monument à la mémoire du grand cinéaste.

''La mairie est en train de réfléchir pas pour reconstruire une maison de Sembène Ousmane pour sa mémoire, voir comment on peut organiser un mémorial parce que la reconstruction d'une maison revient à son propriétaire. Donc, on est en train de travailler avec le maire pour voir comment organiser un mémorial dédié à Sembène. C'est quand même une fierté pour Ziguinchor, une fierté pour le Sénégal'', estime-t-il.

Sembène Ousmane , un autodidacte qui n'a même pas terminé son cycle élémentaire, est décédé en 2007, à l'âge de 84 ans. Il a laissé à la postérité plusieurs longs métrages et des ouvrages parmi lesquels " O pays, mon beau peuple", qui retrace sa biographie.

Lire aussi →Une école de foot de Ziguinchor panse encore les plaies du Joola

Auteur: Mamadou Alpha Diallo

Sénégal : Sembène Ousmane déjà oublié ?