Xi Jinping vante l’essor «irréversible» de la Chine, pour le centenaire du PCC

Le président chinois Xi Jinping, en compagnie de son prédécesseur Hu Jintao, salue la foule d'étudiants rassemblés place Tiananmen pour célébrer le centenaire du Parti communiste chinois, le 1er juillet 2021 à Pékin. © AP - Ng Han Guan Le président chinois Xi Jinping, en compagnie de son prédécesseur Hu Jintao, salue la foule d'étudiants rassemblés place Tiananmen pour célébrer le centenaire du Parti communiste chinois, le 1er juillet 2021 à Pékin.

Des dizaines de milliers de membres du Parti communiste étaient rassemblés ce jeudi matin 1er juillet place Tiananmen pour célébrer le 100e anniversaire du PCC. Dans son discours, Xi Jinping a vanté le parcours accompli et l’essor « irréversible » de la Chine.

De notre correspondant à PékinStéphane Lagarde

Une clameur s’élève alors que la foule regarde vers le ciel. Une trentaine d’hélicoptère viennent de faire leur apparition au-dessus de la place Tiananmen et forment le chiffre 100 pour marquer le centenaire du Parti. Les invités n’ont pas eu le droit d’amener leur téléphone portable. Ils demandent aux journalistes de les prendre en photo avec leurs billets d’entrée collector.

« Pas de Chine nouvelle, sans le Parti communiste chinois », chantent des étudiantes des universités de la capitale. Pas de défilé militaire, mais des robes pastels. Le régime entend montrer une image jeune et moderne du Parti, offensive et insistante aussi.

Si certains n’ont toujours pas compris, 100 coups de canons claquent contre les murs du Grand Hall du Peuple. On entend plus un drone voler. « Les Chinois ne sont pas seulement bons pour détruire le monde ancien, déclare Xi Jinping du haut des remparts de la Cité interdite. Ils sont bons aussi pour en créer un nouveau. » « Seul le socialisme aux caractéristiques chinoises peut contribuer au développement de la Chine », poursuit le président chinois devant la place qui applaudit comme un seul homme.

► À lire aussi : Chine: les 100 ans du Parti, Xi Jinping et la Révolution

« Je suis fière de notre pays »

« Je suis très touché par le discours prononcé par notre président et je suis fière de notre pays », dit une étudiante. « On est très fier, c’est un grand jour », expliquent ces étudiants de l’université de Pékin, membres du Parti communiste chinois alors que le ciel s’assombrit. À peine le temps de mettre son protège pluie que des volontaires vous demandent de l’enlever, C’était déjà le cas pour les casquettes contre le soleil une heure plutôt. Eh oui, même la tenue des participants faisait partie d’un spectacle calibré pour les caméras de la télévision nationale de Chine.

Cet anniversaire intervient alors que le Parti, qui a gagné 2,43 millions de nouveaux membres en 2020, se vante de son succès dans la lutte contre la pandémie de Covid-19. Avant de remonter dans les bus, un journaliste de l’agence Chine Nouvelle nous demande si nous avons des grandes manifestations comme cela en Europe. Réponse : « Oui, mais plutôt contre les gouvernements. »

► À écouter : 100 ans du Parti communiste chinois: «Seule la loyauté doit primer»

Xi Jinping vante l’essor «irréversible» de la Chine, pour le centenaire du PCC