Euro: l’Espagne gifle la Slovaquie et affrontera la Croatie en 8es de finale

L’Espagne s’est réveillée lors de l’ultime journée de groupes et a lourdement fait tomber ce mercredi la Slovaquie (0-5), avec des buts d'Aymeric Laporte et de Pablo Sarabia. La Roja termine deuxième de la poule E et rejoint la Croatie en huitièmes de finale de l’Euro.

Aymeric Laporte (Espagne) © AFP Aymeric Laporte (Espagne)

Cette phase de groupes fut laborieuse, mais l’Espagne verra les huitièmes de finale. Décevante jusqu’à présent, et toujours à la recherche de sa première victoire à l'Euro après ses nuls contre la Suède (0-0) et la Pologne (1-1), la Roja se l'est offerte lors de la troisième et dernière journée en atomisant la Slovaquie (0-5), ce mercredi à la Cartuja de Séville. Si la formation de Luis Enrique a largement dominé son sujet contre les partenaires de Marek Hamšík, on a bien cru d’abord voir les Espagnols incapables de forcer leur destin, eux qui avaient besoin d’une victoire pour s’assurer le tour suivant.

A l’image d’un Álvaro Morata qui n’a pas vraiment arrangé son cas, décrié car maladroit depuis le début de la compétition. Après une faute grossière de Jakub Hromada, qui a confondu Koke avec le ballon, l’attaquant de la Juventus Turin a vu son penalty arrêté par Martin Dúbravka (12e). Confirmant, au passage, les difficultés ibériques criantes dans l’exercice, alors que l’Espagne a désormais loupé ses cinq derniers penalties tirés (Sergio Ramos par deux fois, Abel Ruiz, Gerard Moreno, et donc Morata).

Laporte ouvre son compteur avec la Roja

Le sélectionneur espagnol avait effectué quatre retouches à son onze – exit Dani Olmo, Pau Torres, Marcos Llorente et Rodri, remplacés par Pablo Sarabia, Eric Garcia, Sergio Busquets et César Azpilicueta –, et ses joueurs ont finalement profité d’un but gag pour débloquer le verrou slovaque. Avant de dérouler. Pourtant en confiance après son arrêt sur penalty, Dúbravka s’est complètement troué sur un pétard de Sarabia sur la barre. Le ballon s’est envolé dans les airs, avant de retomber et de tromper le gardien de Newcastle, qui a mal jugé sa trajectoire et l'a smashé vers ses filets (0-1, 30e).

Pour sa quatrième sélection, Aymeric Laporte a offert un peu plus de confort à ses coéquipiers de la tête (0-2, 45e+3), servi par un Moreno qui a profité d’une sortie à nouveau approximative du pauvre Dúbravka. Avant que le très bon Sarabia (le joueur du PSG est impliqué sur trois buts) ne participe à la fête d'une reprise poteau rentrant (0-3, 57e), que Ferran Torres ne marque d'une madjer sur son premier ballon (67e, 0-4), et que Pau Torres ne clôt le score fleuve (0-5, 72e).

Alors que les Slovaques auraient été qualifiés avec un nul, les hommes de Štefan Tarkovič terminent finalement troisièmes de ce groupe E avec trois points. Et seule une défaite par sept buts du Portugal contre la France à 21 heures, leur permettrait de se faufiler parmi les quatre meilleurs troisièmes... L’Espagne elle n’a plus tous ces calculs à faire. Car deuxième du groupe, elle affrontera la Croatie de Luka Modrić, lundi à Copenhague (18 heures).

Euro: l’Espagne gifle la Slovaquie et affrontera la Croatie en 8es de finale