EN DIRECT - Covid-19 : le variant omicron complique l’organisation des JO d’hiver de Pékin, admet la Chine

Une statue représentant les anneaux olympiques, à Pékin, ce mardi. © Thomas Peter Une statue représentant les anneaux olympiques, à Pékin, ce mardi.
En résumé :

- Un cas du variant omicron a été détecté en France, sur l’île de la Réunion. L’homme âgé de 53 ans aurait voyagé au Mozambique et en Afrique du Sud. Il s’agit du premier cas connu de variant omicron en France.

- Contre le variant omicron, le G7 appelle à une «action urgente». Qualifié de «hautement transmissible», il présenterait un «risque très élevé» au niveau mondial, selon l’Organisation mondiale de la santé.

- Depuis la fin 2019, la pandémie a fait au moins au moins 5 197 718 millions de morts dans le monde, selon un bilan établi par l’AFP. Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé, avec 778 232 décès, devant le Brésil (614 376), l’Inde (468 790), le Mexique (293 897) et la Russie (273 964).

Le variant omicron détecté en France. Il s’agirait du premier cas positif identifié en France. Un patient porteur du variant omicron du coronavirus, cette mutation du Sars-Cov-2 classée «préoccupante» par l’OMS, a été identifié sur l’île de La Réunion, a annoncé mardi Patrick Mavingui, un chercheur de l’Unité mixte de recherche processus infectieux en milieu insulaire tropical (PIMIT). Le patient testé positif est «un homme de 53 ans» qui a voyagé au Mozambique et «a fait escale en Afrique du Sud» avant de venir à La Réunion, a précisé le microbiologiste sur les ondes de Réunion la 1ere. Placé à l’isolement ainsi que son entourage, «l’homme souffre de douleurs musculaires et de fatigue», décrit Patrick Mavingui. Réunis ce lundi, les ministres de la santé des pays du G7 ont appelé à une «action urgente» contre ce variant présentant, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), un «risque très élevé» au niveau mondial. En plus de la France, le variant a été détecté en Afrique, au Pacifique, au Canada, en Italie, en Allemagne, au Royaume-Uni. Sans oublier les Pays-Bas, avec 14 passagers arrivés d’Afrique du Sud porteurs d’Omicron, le Portugal, où 13 joueurs d’un club de football ont été déclarés contaminés, et l’Espagne, qui a officiellement fait état d’un premier cas.

Le Chili ferme ses frontières face à omicron. Le gouvernement chilien a annoncé suspendre l’ouverture de trois postes-frontières terrestres en raison du variant omicron du coronavirus, ainsi que l’interdiction d’entrée dans le pays des personnes en provenance de sept pays africains. «En raison de la situation globale du variant omicron, nous avons décidé de reporter l’ouverture des passages terrestres annoncée il y a quelques jours», a déclaré Alberto Dougnac, sous-secrétaire des réseaux de soins de santé, lors d’un point sur la pandémie au Chili. Les points de passage terrestres qui devaient rouvrir se trouvaient à Chacalluta, à la frontière avec le Pérou, Pino Hachado, à la frontière avec l’Argentine, et Colchane, à la frontière avec la Bolivie. Le Chili s’ajoute donc à la longue liste de pays ayant décidé de fermer leurs frontières à certains pays africains. Face à ces mesures, ce samedi, l’Afrique du Sud dénonçait une punition mise en place pour avoir découvert le nouveau variant.

Omicron va compliquer l’organisation des JO d’hiver, reconnaît la Chine. Déjà en difficulté en raison de la résurgence de «simples» cas du variant delta, les Jeux Olympiques d’hiver de Pékin (4-20 février) sont menacés par le nouveau variant, reconnaît ce mardi le pays. «Cela apportera certainement quelques défis en matière de lutte contre l’épidémie. Mais la Chine a de l’expérience en la matière et je suis pleinement convaincu que les JO d’hiver se dérouleront sans souci», a déclaré à la presse Zhao Lijian, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Le nouveau variant aussi au Japon. Les autorités nippones ont fait savoir ce mardi qu’un voyageur revenu de Namibie était porteur d’omicron. La personne infectée - un homme âgé de 30 à 40 ans - est actuellement en isolement dans un établissement médical. L’annonce intervient au lendemain du renforcement par le Japon de ses restrictions frontalières, interdisant l’accès à tous les nouveaux arrivants étrangers, quelques semaines seulement après avoir assoupli ses mesures pour permettre l’entrée de certains étudiants et voyageurs d’affaires sous certaines conditions. Après un démarrage lent, son programme de vaccination s’est accéléré et près de 77 % de la population est entièrement vaccinée.

En Allemagne, le confinement partiel jugé légal. La Cour constitutionnelle allemande a jugé ce mardi justifiées et proportionnelles les mesures prises par le gouvernement depuis le début de la pandémie, ouvrant la voie à un nouveau durcissement des restrictions contre la nouvelle vague de Covid-19. Les restrictions de contact, de sortie et les fermetures d’école «dans la situation de risque extrême de la pandémie étaient compatibles avec la Loi fondamentale», considère la plus haute juridiction allemande en réponse à un recours déposé il y a plusieurs mois par des opposants au confinement partiel imposé lors des précédents pics de contamination. La décision de la Cour de Karlsruhe était attendue car elle intervient quelques heures avant qu’Angela Merkel et son successeur, Olaf Scholz, se réunissent avec les dirigeants régionaux afin de déterminer s’il y a lieu de renforcer les restrictions.

EN DIRECT - Covid-19 : le variant omicron complique l’organisation des JO d’hiver de Pékin, admet la Chine