Basket – NBA – Boston : Fournier loue l’organisation de la franchise et l’accueil qui lui a été réservé

nba- boston celtics at brooklyn nets - 02062021 © Panoramic nba- boston celtics at brooklyn nets - 02062021

Tout juste éliminé avec les Celtics au premier tour des play-offs NBA face aux Nets, l'arrière français Evan Fournier est revenu sur l'organisation de la franchise de Nouvelle-Angleterre et son intégration dans le collectif.

Les Milwaukee Bucks de Giannis Antetokounmpo connaissent leur adversaire pour les demi-finales de la Conférence Est. En effet, ils affronteront les Brooklyn Nets, qui n’ont fait qu’une bouchée des Boston Celtics. Face au « Big Three » de la franchise de « Big Apple », composé de Kevin Durant, Kyrie Irving et James Harden, qui a établi un nouveau record de points pour un trio dans une série de play-offs avec une moyenne de 85,2 unités, les Celtics n’ont pas su résister. La marche a sans doute été trop haute pour les joueurs de Boston, qui ont peut-être pu compter sur Evan Fournier pour la dernière fois. En fin de contrat dès la fin du mois de juillet prochain, le Français n’a pas souhaité aborder le sujet de son avenir au micro de la chaîne américaine ESPN. « Ce n'est pas le bon moment pour en parler, ce que je peux vous dire à propos des Celtics, c'est que c'est une organisation ‘A +’ », a ainsi confié l’ancien joueur du Magic. L’international tricolore a toutefois salué le très bon accueil reçu de la part du staff et des joueurs des Celtics : « Ils l'ont vraiment montré. Ils étaient vraiment excités de m'avoir et ils m'ont montré beaucoup d'amour, et tout le monde était extrêmement positif ».

Le dernier match de Fournier chez les Celtics ?

Un accueil chaleureux qui a sans doute pu l’aider dans un processus d’adaptation qui s’est avéré difficile. En effet, le natif de Saint-Maurice a été dans le dur à son arrivée, lui qui a contracté le coronavirus en marge de son transfert de l’Orlando Magic vers les Boston Celtics. Les effets du virus se sont vu dès son retour sur les parquets NBA. L’ancien joueur des Denver Nuggets aura eu besoin d’un mois avant de s’adapter au jeu des Celtics et ainsi intégrer la rotation de l’effectif avec efficacité « Ce n'était pas facile pour moi. Evidemment, mon premier match n'était pas bon et puis j'ai eu le coronavirus et tout ça. Mais ils m'ont tous soutenu, ajoute Evan Fournier. Que ce soit le staff, les joueurs, la direction, ils m’ont tous montré beaucoup d’amour et c’est quelque chose que j’ai vraiment, vraiment apprécié. » Alors que sa saison NBA est désormais terminée, le Français va pouvoir se concentrer sur les prochains Jeux Olympiques, du 23 juillet au 8 août prochain, avec les Bleus. Dans le même temps, il pourra tester son attractivité à l’ouverture de la période des transferts, la « free agency » le 2 août prochain.

Basket – NBA – Boston : Fournier loue l’organisation de la franchise et l’accueil qui lui a été réservé