Cannes 2022 : Kaouther Ben Hania, Présidente du Jury de la semaine de la Critique

© Présenté par
La cinéaste tunisienne Kaouther Ben Hania présidera le Jury de la Semaine de la Critique, section parallèle du Festival de Cannes dédiée aux premiers et seconds films qui se tiendra à Cannes du 18 au 26 mai 2022.

La Semaine de la Critique a dévoilé, lundi 18 avril, la liste complète des membres du jury de cette section organisée en marge de la 75e édition du Festival de Cannes prévu du 17 au 28 mai.

Ben Hania sera accompagnée de la comédienne et réalisatrice franco-grecque Ariane Labed, du réalisateur islandais Benedikt Erlingsson, du chef opérateur belge Benoît Debie et du journaliste programmateur Huh Moon yung, Délégué général du Festival de Busan en Corée du Sud.

La présidente du jury remettra le Grand Prix de la Semaine de la Critique et le Prix French Touch du Jury à l’un des longs métrages en compétition, le Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation au ou à la meilleure comédienne et le Prix Découverte Leitz Ciné du court-métrage.

Le French Touch est un nouveau prix qui sera décerné pour la première fois, par le jury de la Semaine de la Critique à l’un des sept longs métrages en compétition.

Kaouther Ben Hania est auteure de quatre courts-métrages (La Brèche, film d’école réalisé en 2004, Moi, Ma sœur et La Chose – 2006, Peau de Colle – 2013 et Les Pastèques du Cheikh -2018) et quatre longs-métrages dont un documentaire, qui sont primés dans plusieurs festivals. Elle est également auteure d’un documentaire de 75mn, Les Imams vont à l’école (2010).

La cinéaste est une habituée du Festival de Cannes. En 2014, son premier long-métrage « Le Challat de Tunis » a été sélectionné à l’ACID (Association du cinéma indépendant pour sa diffusion) qui organise depuis 1993 une section parallèle à Cannes.

Sélectionné dans la section ”Un Certain Regard” au Festival de Cannes 2017, son long-troisième métrage ”La Belle et la Meute” a remporté le Prix de la meilleure création sonore.

Sorti en 2016, son second long-métrage documentaire ”Zeineb n’aime pas la neige“, coproduction tuniso-française, a remporté, la même année, le Tanit d’or des Journées cinématographiques de Carthage (JCC).

Son quatrième long-métrage, ”L’Homme qui a vendu sa peau” (The man who Sold His Skin), est une coproduction internationale qui associe plusieurs autres partenaires occidentaux, dans la coproduction et la distribution. Après avoir été présenté dans la section Orizzonti de la Mostra de Venise en 2020, cette fiction a fait sa première tunisienne aux JCC 2020.

”L’Homme qui a vendu sa peau” est le premier film tunisien nommé à l’Oscar du meilleur film international. Il avait été retenu dans la short list des 15 films en course pour l’Oscar du meilleur film international des 93èmes Academy Awards.

La Semaine de la Critique a récemment dévoilé l’Affiche de sa 61e édition. Sur l’affiche ”la photographe Charlotte Abramow projette sur un corps les personnages du film Sous le Ciel d’Alice de Chloé Mazlo, entre lanterne magique et bon génie des mille et une nuits », lit-on sur le site de la Semaine.

La sélection de la 61e Semaine de la Critique sera annoncée le mercredi 20 avril dans la matinée.

Cannes 2022 : Kaouther Ben Hania, Présidente du Jury de la semaine de la Critique