Australie: face au manque de main-d’œuvre, les frais de visa pour les étudiants vont être remboursés

Si l’Australie a fermé la porte à Novak Djokovic, elle souhaite en revanche accueillir à bras ouverts les jeunes étrangers. © AP - Rick Rycroft Si l’Australie a fermé la porte à Novak Djokovic, elle souhaite en revanche accueillir à bras ouverts les jeunes étrangers.

Les frais de visa remboursés pour les étudiants et les jeunes participant au programme vacances-travail, c’est la mesure annoncée mercredi 19 janvier par le Premier ministre australien, Scott Morrison. L’objectif est de répondre aux problèmes de pénurie de main-d’œuvre auxquels sont exposés de nombreux secteurs d’activité, alors que les frontières du pays sont restées fermées pendant 18 mois et que les entreprises doivent désormais composer avec la vague Omicron.

Avec notre correspondant à Sydney, Grégory Plesse

Si l’Australie a fermé la porte à Novak Djokovic, elle souhaite en revanche accueillir à bras ouverts les jeunes étrangers. Scott Morrison a annoncé ce 19 janvier que les frais de visa pour les étudiants et le programme vacances-travail seraient remboursés si ceux-ci arrivent en Australie d’ici les deux à trois prochains mois. 

Une mesure grâce à laquelle il espère faire venir 150 000 étudiants étrangers et 23 000 détenteurs d’un visa vacances-travail, qui n’ont pas encore pris l’avion pour rejoindre l’île-continent. 

Une mesure à 35 millions

Une mesure qui est loin d’être altruiste, comme l’a expliqué Scott Morrison lui-même : « C’est une façon de leur dire merci pour continuer à choisir l’Australie. Mais nous souhaitons aussi qu’ils viennent pour combler nos besoins de main-d’œuvre. » 

Parmi les secteurs les plus touchés, l’agriculture mais aussi la restauration. Marianne Poirey, qui dirige quatre crêperies à Sydney, se félicite de la mesure. Il lui manque actuellement une vingtaine d’employés pour faire tourner son activité à plein régime. « Ça me donne des atouts supplémentaires pour faire venir ces jeunes, explique-t-elle, ça me permet de vendre mon entreprise et de promouvoir l’Australie en leur disant : “Venez, on vous rembourse votre visa”. » 

La mesure devrait coûter 35 millions d’euros au gouvernement australien, qui va par ailleurs financer, via son office de tourisme, une campagne de promotion pour faire connaître la mesure à l’étranger.

Australie: face au manque de main-d’œuvre, les frais de visa pour les étudiants vont être remboursés