Doucouré-Fofana, désertion chez les Ch'tis

Les deux internationaux africains du RC Lens ont choisi de renoncer à leurs sélections pour mieux se concentrer sur la saison exceptionnelle de leur club.

Séko Fofana et Cheick Doucouré sous le maillot lensois © AFP Séko Fofana et Cheick Doucouré sous le maillot lensois

Le duo africain joue un rôle clé dans l'excellent début de saison du RC Lens en championnat de France. il a choisi de faire l'impasse sur la fenêtre FIFA de ce mois de novembre et de renoncer à la sélection.

Le sélectionneur du Mali, Mohamed Magassouba, s'était étonné mardi de l'absence de son milieu de terrain Cheick Doucouré. Le joueur ne s'est pas présenté au rassemblement des Aigles pour lequel il avait été convoqué.

Son club a fini par le confirmer ce mercredi. Le natif de Bamako a choisi, comme son capitaine en club, l'Ivoirien Séko Fofana, de mettre entre parenthèse sa carrière internationale.

Objectif, capitaliser sur l'excellent début de saison des Sang et Or, étonnants dauphin du Paris-SG en Ligue 1 après déjà un tiers du championnat.

Plusieurs joueurs européens ont fait le même choix ces dernières semaines comme Andy Delort (Algérie) ou Wilfried Zaha (Côte d'Ivoire) qui ont provoqué la colère de leurs sélectionneurs respectifs.

Les supporters s'agacent de plus en plus de ces revirements de motivation. Ils pointent du doigt un désintérêt pour les équipes nationales, un manque flagrant de patriotisme. Les joueurs, eux, semblent lassés par les longs voyages à travers le continent et choisissent de réserver leurs efforts pour leur employeur.

Pour Doucouré, le calcul est peut être autre. Il sait qu'il devrait beaucoup manquer à son club début 2022 alors que le Mali se rendra au Cameroun pour disputer la CAN (du 9 janvier au 6 février prochain).

Son attachement à la sélection n'est pas à démontrer. Alors que les binationaux sont parfois taxés de mercenaires, lui est natif de Bamako. Formé à l'Académie JMG, il a débuté en pro avec l'AS Réal de Bamako à 16 ans. Et c'est sous le maillot national qu'il a gagné son billet pour la France après une coupe du monde U17 remarquable en 2017 (les Aiglons atteignent le dernier carré, éliminés par l'Espagne de Ferran Torres (1-3)).

En attendant, le Mali affronte le Rwanda à Kigali ce jeudi puis recevra l’Ouganda dimanche dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022.

A 2 journées de la fin, les Aigles occupent la tête de leur groupe avec 10 points devant l’Ouganda (8), le Kenya (2) et le Rwanda (1). Seul le premier se qualifiera pour le tour de barrage final.

Doucouré-Fofana, désertion chez les Ch'tis