Élizabeth II positive au Covid-19 : qui est son médecin ?

Élizabeth II positive au Covid-19 : qui est son médecin ? © Agence / Bestimage Élizabeth II positive au Covid-19 : qui est son médecin ?

Après son hospitalisation surprise en octobre 2021, le palais de Buckingham vient de confirmer qu'Elizabeth II est désormais positive au Covid-19. La santé de la reine est donc une nouvelle fois au centre de l'attention. La souveraine, âgée de 95 ans, est pourtant généralement en bonne santé, selon son entourage. Depuis longtemps, un homme prend soin d'elle et soigne ses - rares - petits bobos. C'est son médecin personnel. Son homme de confiance.

Il est chargé d'une des tâches les plus délicates au sein de Royaume-Uni : prendre soin de la santé de la Reine. Huw Thomas, le médecin personnel d'Élizabeth II, est celui qui surveille la souveraine de 95 ans de près, et qui décide des informations médicales à rendre publiques. Sa Majesté et son entourage lui font entièrement confiance. C'est donc sur ses conseils avisés que la Reine aurait annulé son déplacement en Irlande du Nord, le mercredi 20 octobre 2021, afin d'être hospitalisée. C'est également lui qui s'occupe de la convalescence actuelle de la reine Elizabeth. En effet, ce dimanche 20 février 2022, le palais de Buckingham a confirmé que la souveraine de 95 ans est positive au Covid-19.

À 63 ans, ce médecin britannique est spécialisé en gastro-entérologie et dans les cancers intestinaux. Depuis 1994, Huw Thomas consulte au St Mary's Hospital de Londres (là où lady Diana et la duchesse de Cambridge ont accouché) et dirige la Family Cancer Clinic du St Mark's Hospital, de Londres. Depuis 2005, il fait partie du Medical Household, l'équipe en charge de la santé de la famille royale, dont il a pris la tête en 2014. Cette année-là, en juillet 2014, il a été nommé médecin personnel de la reine. Brillant chercheur, ses intérêts ne s'arrêtent pas à la médecine, puisqu'il possède également un diplôme en philosophie, ce qu'apprécierait la reine.

Anobli en février 2021, une "surprise très agréable"

Et la monarque serait également extrêmement satisfaite de son travail à son chevet, puisqu'il a été fait chevalier de l'Ordre Royal de Victoria, un titre de noblesse accordé en remerciement de services rendus au souverain. La distinction serait "un cadeau personnel" de la reine, d'après le site de l'université où il enseigne, le Imperial College de Londres. Le titre de noblesse a été pour lui "une surprise très agréable", a-t-il confié au site de l'université. "Les dernières années en tant que médecin de la Reine ont été plutôt agitées, donc je suis très reconnaissant que mon travail à ce jour soit reconnu", poursuit-il. Il a à cette occasion redit "l'honneur" d'être le médecin personnel de la Reine, "un rôle très agréable et gratifiant, et très différent de ce que j'ai l'habitude de faire." Car il continue à consulter, et à enseigner, sans s'épargner, et en se rendant disponible au moindre besoin de la Reine.

Le chef de l'équipe médicale de la famille royale n'a pas chômé pendant la crise sanitaire : "Avec la pandémie, la priorité du Medical Household est de s'assurer que les personnes dont nous avons la charge sont en sécurité". C'est lui, entre autres, qui s'occupera des derniers jours d'Élizabeth II. Il a accepté cette délicate mission. Il contrôlera l’accès à sa chambre, lui fermera les yeux et déclarera son décès. Mais ce temps funeste n'est pas encore venu : pour l'instant, le médecin se contente d'être extrêmement prudent avec la santé de sa royale patiente, en l'envoyant à l'hôpital quand il le juge nécessaire, ou en lui interdisant de boire de l'alcool !

Élizabeth II positive au Covid-19 : qui est son médecin ?