100 ans du PCC en Chine: «tourisme rouge» pour suivre la route du «socialisme à la chinoise»

Le parti qui dirige la deuxième économie du monde célèbre son centenaire à partir du 1er juillet prochain. L’occasion de visiter les lieux emblématiques du « tourisme rouge » avec des séminaires dans les chambres d’hôtels sur la route du « socialisme à la chinoise ». © RFI/Stéphane Lagarde Le parti qui dirige la deuxième économie du monde célèbre son centenaire à partir du 1er juillet prochain. L’occasion de visiter les lieux emblématiques du « tourisme rouge » avec des séminaires dans les chambres d’hôtels sur la route du « socialisme à la chinoise ».

Pékin prépare les cérémonies des 100 ans du PCC. Le parti, qui dirige la deuxième économie du monde, célèbre son centenaire à partir du 1er juillet prochain. L’occasion de visiter les lieux emblématiques du « tourisme rouge » avec des séminaires dans les chambres d’hôtels sur la route du « socialisme à la chinoise ».

Avec nos envoyés spéciaux à Jiaxing, Stéphane Lagarde et Huang Chenkuang

Les jardiniers aux chapeaux coniques du sud du Yantsé ont suspendu la coupe du gazon au sécateur. 37 degrés au thermomètre. Par une chaleur pareille même les fleurs de lotus des plans d’eau autour du mémorial de Jiaxing semblent en quête de fraîcheur.

Il y a un siècle, les délégués du premier congrès du PCC ont trouvé refuge ici sur les bords du lac Nahu. Chemisette blanche et pin's du parti à la boutonnière, madame Zhang est venue en pèlerinage : « Nous sommes allés voir le "bateau rouge" des membres du premier congrès. C’est ma société qui a organisé cette activité pour célébrer le centenaire. Nous sommes ici avec mes collègues pour visiter et apprendre. Plusieurs centaines de gens. »

► À lire aussi : Le Parti communiste chinois célèbre ses 100 ans dans la désunion idéologique

Parfaire ses connaissances en « socialisme à la chinoise ». Pour les touristes rouges, des séminaires théoriques sont proposés dans les hôtels. « On est presque complet, explique ainsi la responsable clients de cet établissement fréquenté proche du musée. Nous avons trois séminaires sur les enseignements du parti tous les jours. »

Dans la salle numéro 3, dit le panneau à l’entrée, un cours sur l’histoire du parti réservé au comité de la réforme d’un district de la capitale de la province du Zhejiang, plus loin, la salle numéro 6 est réservée aux étudiants de la prestigieuse université Tsinghua de Pékin. Les médias d’état insistant sur la nécessité de promouvoir le récit des premières heures du PCC auprès de la jeunesse.

100 ans du PCC en Chine: «tourisme rouge» pour suivre la route du «socialisme à la chinoise»