Le PSG poursuit son sans-faute et l’OM bat Monaco

Le Paris Saint-Germain s’est imposé 4-0 face à Clermont samedi soir, en Ligue 1. Les Parisiens n’ont pas eu à forcer leur talent malgré l’absence de leurs Sud-Américains. Doublé de Bamba Dieng pour Marseille à Monaco.

Kylian Mbappé y est allé de son but. Ander Herra en a inscrit deux tandis qu’Idrissa Gana Gueye a marqué le dernier goal, celui du 4-0. © AFP Kylian Mbappé y est allé de son but. Ander Herra en a inscrit deux tandis qu’Idrissa Gana Gueye a marqué le dernier goal, celui du 4-0.

Le Paris Saint-Germain a tranquillement prolongé son départ canon en Ligue 1 avec une cinquième victoire en autant de journées, contre Clermont (4-0), samedi, et parfaitement préparé son entrée en Ligue des champions programmée mercredi. Et Marseille figure désormais sur le podium, guidé par le phénomène Bamba Dieng à Monaco (2-0).

Réconciliation avec Mbappé

L’absence des Sud-Américains n’a pas entravé la course du leader, qui a infligé à Clermont la toute première défaite de son histoire en L1, grâce à un doublé d’Ander Herrera (20e, 31e), un but très réconciliateur de Kylian Mbappé (55e) et une tête d’Idrissa Gana Gueye (65e).

La machine tourne bien, même sans ses Argentins Lionel Messi, Angel Di Maria et Leandro Paredes et son Brésilien Neymar, au repos pour avoir joué dans la nuit de jeudi à vendredi en qualifications au Mondial-2022. Toutes ces étoiles devraient rejoindre Mbappé dans la constellation PSG pour les débuts de la phase de poules de la C1 à Bruges, mercredi, où le trio magique Messi-Neymar-Mbappé pourrait enfin être aligné.

Le seul membre de la «MNM’s» sur la pelouse a porté son équipe, impliqué sur trois des quatre buts, et a réussi une opération de charme. Si quelques sifflets ont accompagné son nom à la composition des équipes, par les supporters qui lui en veulent toujours pour ses envies de Real Madrid cet été, sa première action dangereuse a été applaudie (26e). Et son nom a été acclamé sans réserve, et trois fois, sur son but.

Donnarumma première

Mbappé, le féru de statistiques, en profite pour prendre seul la tête du classement des buteurs avec 4 buts. Les Clermontois Mohamed Bayo et Elbasan Rashani étaient aussi à 3 buts avant le match, mais le Guinéen était forfait et le Kosovar n’est entré que pour la dernière demi-heure, sans marquer. Outre Mbappé, une autre star parisienne captait l’attention, le gardien Gianluigi Donnarumma, aligné pour la première fois. Keylor Navas, qui a joué avec le Costa Rica dans la nuit de mercredi à jeudi, était sur le banc.

Au-delà d’une légère frayeur sur un contrôle du pied (80e), l’Italien s’est surtout distingué pour sa superbe tenue pistache assortie de gants et crampons orange fluo. Il n’a guère eu l’occasion de marquer de points décisifs dans sa concurrence avec Navas. Au changement de côté, il a eu droit à sa chanson du virage Auteuil sur l’air des lampions, «Donnarumma! Donnarumma!» mais n’a pas eu de gros arrêts à effectuer, malgré les efforts auvergnats.

Pourtant, fidèle à sa toute fraîche réputation, Clermont a joué courageusement, avec son pressing très haut, quelquefois jusque dans la surface parisienne. Mais les hommes de Pascal Gastien ont rarement été dangereux, sauf sur un centre plongeant de Jodel Dossou que Pierre-Yves Hamel n’a pu couper, à quelques centimètres près (27e), ou une montée en dribbles de Jim Allevinah (43e).

Doublé d’Herrera

Mais ils ne disposent pas des mêmes armes… Les joueurs habituellement sur le banc du PSG seraient des stars à Clermont, comme Ander Herrera. Le polyvalent et toujours disponible milieu espagnol a signé un doublé en surgissant à chaque fois au bon endroit. Il a d’abord ouvert le score de la tête, profitant d’un bon travail d’Achraf Hakimi: Arthur Desmas n’a pu que repousser du gant le centre du Marocain, et l’a envoyé vers Herrera.

Le but du doublé doit beaucoup à Mbappé, qui a feinté Cédric Hountondji d’un crochet sec pour centrer, mais le ballon a été contré par l’autre central auvergnat, Florent Ogier, pour atterrir une nouvelle fois sur Herrera. Le Basque a même eu une balle de triplé, mais sa frappe a été contrée par Zedadka (39e), de la poitrine.

Mbappé a signé lui-même le troisième but, sur un de ces contres éclair dont il a le secret, grâce à une belle passe en cloche de Julian Draxler. Puis, il a conduit au but de «Gana», qui a repris de la tête une frappe du champion du monde déviée par Desmas. Le Sénégalais, au départ de l’action, a bien mérité de la conclure.

Enfin, la dernière recrue parisienne, le latéral portugais Nuno Mendes, a effectué ses premières minutes en fin de match. Le somptueux casting parisien sera plus complet à Bruges…

Le phénomène Dieng terrasse Monaco

Sacrée révélation! Au stade Louis-II de Monaco, le Sénégalais Bamba Dieng (21 ans) a crevé l’écran avec l’OM, signant un doublé plein de culot qui marquera les esprits.

Dans un onze marseillais très remanié en l’absence du meneur de jeu Dimitri Payet (ménagé) et du gardien Steve Mandanda, laissé sur le banc au profit de l’Espagnol Pau Lopez, Dieng a saisi sa chance au poste d’attaquant.

On n’a vu que lui en première période: deux frappes sur le poteau (13e, 28e) en guise d’avertissement, puis un déboulé tout en vitesse pour aller battre le gardien monégasque de près (37e), soit son tout premier but en L1!

Après la pause, Dieng a récidivé, servi par la recrue Amine Harit, pour marquer en pivot (60e) et mettre à l’abri un OM très séduisant. Un scénario rêvé pour le gamin venu de l’académie sénégalaise Diambars, déjà buteur en février pour ses débuts en Coupe de France à Auxerre (2-0).

Sur le podium

Et voilà l’équipe de Jorge Sampaoli troisième de Ligue 1 (10 pts, un match de moins) derrière le Paris SG (15 pts) et Angers (10 pts), une situation idéale avant de retrouver la Ligue Europa jeudi prochain sur la pelouse du Lokomotiv Moscou.

Le tableau est en revanche plus sombre pour l’AS Monaco, dépassée par le virevoltant jeu marseillais et renvoyée à ses doutes avant de débuter également en C3 jeudi prochain avec la réception de Sturm Graz.

Le PSG poursuit son sans-faute et l’OM bat Monaco