La motion des conservateurs sur le congédiement de Katie Telford est rejetée

© Fournis par La Presse Canadienne

OTTAWA — Les partis d'opposition à Ottawa ont rejeté, mercredi, la motion des conservateurs qui demandait au premier ministre Justin Trudeau de congédier sa cheffe de cabinet, dans la foulée de l'affaire Vance.

La motion des conservateurs réclamait le congédiement de Katie Telford, depuis qu'un ancien conseiller de M. Trudeau a suggéré en comité parlementaire qu'elle avait été mise au courant, en 2018, d'une plainte concernant l'ancien chef d'état-major de la défense, le général Jonathan Vance.

M. Trudeau a toujours défendu Mme Telford, en assurant que personne au sein de son bureau ne savait que cette plainte visant M. Vance était de nature sexuelle. Les conservateurs soutiennent que ce n'est pas vrai: ils estiment que si Katie Telford n'a pas informé son patron d'une plainte visant le chef d'état-major canadien, elle devrait être congédiée.

La motion conservatrice a été rejetée mercredi aux Communes par un vote de 209 voix contre 122. Les 32 députés du Bloc québécois ont voté contre, tout comme 22 députés néo-démocrates et les députés libéraux.

Le porte-parole du Bloc en matière de justice, Rhéal Fortin, expliquait avant le vote que l'ombudsman des Forces armées avait colligé un dossier étoffé sur les allégations d'inconduites sexuelles contre le général Vance et que le ministre de la Défense en avait dissimulé le contenu durant trois ans.

Pour les bloquistes, ce ne sont pas les membres du personnel politique qui sont imputables des choix faits par le gouvernement, mais bien les élus, qui doivent assumer leurs responsabilités. «Pour ce qui est du premier ministre Justin Trudeau, soit il cautionne les agissements de son ministre et préfère ne pas être tenu au courant, ou il ne dit pas toute la vérité. Dans les deux cas, il fait partie du problème», soutenait M. Fortin mardi.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) expliquait lui aussi avant le vote que dans cette affaire, c'était à M. Trudeau et à son ministre de la Défense d'agir, et non à un membre du personnel politique, non élu. Les néo-démocrates souhaitent par contre entendre Mme Telford témoigner en comité parlementaire de ce qu'elle savait en 2018 de la plainte visant M. Vance. 

Le NPD a également accusé les conservateurs de s'en prendre à la seule femme qui est impliquée dans cette affaire. La cheffe adjointe conservatrice, Candice Bergen, a qualifié de «sexiste et condescendante» cette explication qui laisse entendre que les femmes de pouvoir devraient être traitées différemment des hommes dans des fonctions similaires. 

La Presse Canadienne

La motion des conservateurs sur le congédiement de Katie Telford est rejetée