Les vaccins contre la COVID-19 influencent-ils les menstruations?

Selon la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada, il n’existe aucune association connue entre les vaccins contre la COVID-19 et les changements menstruels. © /CBC / Evan Mitsui Selon la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada, il n’existe aucune association connue entre les vaccins contre la COVID-19 et les changements menstruels.

Des centaines de femmes ont répondu au gazouillis de la Dre Kate Clancy, professeure agrégée d'anthropologie à l'Université de l'Illinois, lorsqu’elle a rapporté, en février dernier, avoir eu des menstruations plus abondantes après sa première dose du vaccin de Moderna. Les vaccins contre la COVID-19 influencent-ils les menstruations? Plusieurs experts en doutent, d’autres tentent de comprendre pourquoi.

La professeure d'endocrinologie à l’Université de la Colombie-Britannique et directrice scientifique du Centre de recherche sur le cycle menstruel et l'ovulation, à Vancouver, Jerilynn C. Prior, fait partie de ces derniers.

Selon elle, les symptômes le plus souvent rapportés sont des saignements irréguliers ou un flux menstruel plus abondant.

Une hypothèse qui pourrait peut-être expliquer le phénomène, selon elle, est que le stress induit par le contexte pandémique et son impact sur le corps des femmes pourraient provoquer des saignements inattendus, causés plus précisément par des troubles ovulatoires courants.

L’observation des menstruations et de l’ovulation pendant un mois avant et après avoir reçu le vaccin permettrait de mieux comprendre le phénomène et tirer des conclusions plus précises, dit la professeure.

La professeure d'endocrinologie à l’Université de la Colombie-Britannique et directrice scientifique du Centre de recherche sur le cycle menstruel et l'ovulation, à Vancouver, Jerilynn C. Prior, estime que les perturbations menstruelles signalées par les femmes ne sont pas inquiétantes. © Martin Dee/UBC La professeure d'endocrinologie à l’Université de la Colombie-Britannique et directrice scientifique du Centre de recherche sur le cycle menstruel et l'ovulation, à Vancouver, Jerilynn C. Prior, estime que les perturbations menstruelles signalées par les femmes ne sont pas inquiétantes.

Elle compte profiter d’une étude du cycle menstruel en cours à Vancouver pour demander aux femmes qui y participent de noter si elles observent des changements avant et après avoir reçu le vaccin.

Jerilynn C. Prior tient à se faire rassurante. Ces problèmes, s’ils apparaissent, sont de courte durée, et ne sont ni graves ni inquiétants, insiste-t-elle.

Pas de lien connu entre vaccins et menstruations

Le professeur au Département des sciences biologiques de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et spécialiste en virologie, Benoit Barbeau, est d’avis que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour conclure à une corrélation entre le vaccin contre la COVID-19 et des changements du cycle menstruel des femmes.

Il faudrait vraiment, pour établir clairement si c’est le cas, avoir une étude sérieuse où on aurait un groupe qui n’a pas reçu le vaccin, et à quel vaccin fait-on référence, et puis comparer à ceux qui ont été vaccinés», détaille-t-il.

Alexandra Greenhill, médecin de famille à Vancouver, explique quant à elle que les vaccins, que ce soit contre la COVID-19 ou d’autres virus, n’ont en général pas d’influence sur les menstruations.

Elle encourage toutes les femmes à se faire vacciner et à rapporter aux professionnels de la santé tout effet ressenti suivant l'injection.

De son côté, la Dre Jennifer Blake, directrice générale de Société des obstétriciens et gynécologues du Canada, affirme qu’il n’existe aucune association connue entre les vaccins contre la COVID-19 et les changements menstruels.

Les changements menstruels peuvent être déclenchés par de nombreux événements de la vie, y compris des changements de poids ou de stress, ainsi que les changements qui se produisent dans le cadre de la vie d’une femme», écrit-elle dans une déclaration envoyée par courriel.

Les vaccins contre la COVID-19 influencent-ils les menstruations?