Blinken accuse la Chine d'agir "plus agressivement à l'étranger"

USA-CHINE-BLINKEN:Blinken accuse la Chine d'agir "plus agressivement à l'étranger"

BLINKEN ACCUSE LA CHINE D'AGIR "PLUS AGRESSIVEMENT À L'ÉTRANGER" © Reuters/Leah Millis BLINKEN ACCUSE LA CHINE D'AGIR "PLUS AGRESSIVEMENT À L'ÉTRANGER"

par David Shepardson

WASHINGTON (Reuters) - Le secrétaire d'Etat américain Anthony Blinken a déclaré dans un entretien télévisé diffusé dimanche par CBS que la Chine avait récemment agi "plus agressivement à l'étranger" et se comportait "de manière de plus en plus antagoniste".

Interrogé lors de l'émission "60 Minutes" sur l'hypothèse d'une confrontation militaire entre les Etats-Unis et la Chine, le chef de la diplomatie américaine a répondu que cela était "profondément contraire aux intérêts à la fois de la Chine et des Etats-Unis d'en arriver là, ou même d'aller dans cette direction".

"Ce à quoi nous avons pu assister ces dernières années est que la Chine agit de manière plus répressive chez elle et plus agressivement à l'étranger. C'est un fait", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, interrogé sur le thème de la propriété intellectuelle, Antony Blinken a déclaré que Washington avait de "réelles préoccupations" alors que des informations ont fait état de centaines de milliards de dollars de secrets commerciaux et de propriété intellectuelle volés par Pékin.

Il a dit y voir les agissements de "quelqu'un tentant de rivaliser de manière déloyale et de manière de plus en plus antagoniste. Mais nous sommes bien plus efficaces et solides quand nous réunissons des pays aux idées similaires et pareillement lésés pour dire à Pékin: 'cela ne peut pas tenir et ne tiendra pas'".

Aucun commentaire n'a été obtenu dans l'immédiat auprès de l'ambassade de Chine à Washington.

L'administration du président américain Joe Biden a accusé vendredi la Chine de ne pas avoir respecté l'engagement de protéger la propriété intellectuelle américaine pris dans le cadre de l'accord commercial de "phase un" signé en début d'année dernière avec l'administration de Donald Trump.

Alors qu'il est arrivé dimanche à Londres en vue d'une réunion des ministres des Affaires étrangères des pays du G7, lors de laquelle la Chine sera l'une des questions évoquées, Antony Blinken a déclaré dans l'entretien télévisé que les Etats-Unis n'avaient pas pour objectif de "contenir la Chine" mais de "faire respecter l'ordre basé sur les règles, auquel la Chine pose un défi".

Joe Biden a défini la concurrence avec la Chine comme le plus important défi de son administration en matière de politique étrangère. Durant son premier discours devant le Congrès la semaine dernière, le locataire de la Maison blanche a promis de maintenir une importante présence militaire dans la région de l'Indo-Pacifique.

Lors de leur premier entretien téléphonique, en février, le président américain et son homologue chinois Xi Jinping sont apparus en désaccord sur de nombreuses questions, Joe Biden lançant un avertissement sur la menace représentée selon lui par la Chine.

(version française Jean Terzian)

Blinken accuse la Chine d'agir "plus agressivement à l'étranger"